GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: du côté des rebelles, incertitudes sur le respect de la trêve

    media Des rebelles syriens dans les ruines du centre de recherche à Alep. AFP PHOTO / ALEPPO MEDIA CENTRE / ZEIN AL-RIFAI

    À quelques heures de l’entrée en vigueur de l’accord de trêve conclu entre la Russie et les Etats-Unis en Syrie, ce lundi 12 septembre de nombreuses questions restent sans réponses. Le cessez-le-feu sera-t-il respecté et quelles régions concerne-il ?

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L'Iran a salué dimanche 11 septembre l'accord russo-américain et a appelé à la mise en place d'« un mécanisme de surveillance ». Selon un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, cette structure devrait stopper l'arrivée de nouveaux jihadistes, mais aussi « d'armes et de ressources financières pour les terroristes ».

    La veille, le Hezbollah libanais s’était engagé à respecter entièrement la décision des dirigeants et du gouvernement syriens.

    Du côté des rebelles, l’image est moins claire. Le porte-parole militaire d’Ahrar al-Cham, l'un des plus puissants groupes armés, a déclaré que son mouvement n’était pas concerné par le cessez-le-feu. Lors d’une rencontre avec des journalistes, Abou Youssef al-Mouhajer a déclaré que le groupe ne respecterait pas la trêve.

    Ahrar al-Cham et l’ex-Front al-Nosra, qui est exclu de l’accord de cessez-le-feu, sont les principales composantes de l’« Armée de la conquête », implantée dans les provinces d’Idleb et d’Alep. Des interrogations persistent sur l’attitude des groupes jugés modérés, membres de cette coalition.

    Autre signe du malaise au sein des rebelles, le limogeage, dimanche, du numéro 2 du groupe Al-Jabha al-Chamia, Abou Abdel Rahmane Karm al-Jabal.

    S’il est sûr que la trêve concernera la région d’Alep, rien n’est certain pour le reste de la Syrie. Dans la province de Quneitra, limitrophe du Golan occupé par Israël, une vaste offensive rebelle est en cours. En deux jours, elle a déjà fait des dizaines de morts et de blessés dans les deux camps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.