GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: un drone américain tue cinq membres présumés d'al-Qaïda

    media Drone «Scan Eagle» servant dans les forces armées américaines. On le voit ici sur son site de lancement. Photo: Shannon Arledge (USMC), source: Wikipédia

    Cinq membres présumés d'al-Qaïda ont été tués au Yémen dans une attaque de drone, probablement américain, la troisième de ce type en une semaine, a indiqué samedi 24 septembre, un responsable des services de sécurité yéménites.

    La frappe de drone a eu lieu vendredi 23 septembre au soir dans la province de Marib, à l'est de la capitale du Yémen, Sanaa. Elle a tué un commandant local présumé d'al-Qaïda et quatre gardes, selon la même source. Jeudi dernier, une autre attaque de drone avait coûté la vie à trois membres présumés de l'organisation jihadiste et mardi deux autres jihadistes présumés avaient été tués dans une frappe similaire.

    Les Etats-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles dans la péninsule arabique et annoncent parfois avoir mené des frappes. Le 6 septembre dernier, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) avait ainsi confirmé que 13 combattants présumés d'al-Qaïda avaient été tués dans trois frappes aériennes menées en août et début septembre.

    De telles frappes « mettent constamment la pression sur le réseau terroriste et l'empêchent de préparer et de mener des attaques contre les ressortissants américains, notre nation et ses alliés », avait-il souligné. Washington considère la branche d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.