GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Shimon Peres, un homme aimé et respecté en Israël

    media Chemi Peres, le fils de Shimon Peres, a annoncé, ce mercredi 28 septembre 2016, le décès du prix Nobel de la paix dans la nuit du mardi au mercredi. JACK GUEZ / AFP

    C'est un pays sous le choc qui se réveille. Israël perd l'un de ses pères fondateurs. Shimon Peres est mort la nuit dernière l'âge de 93 ans. Son fils l'a officiellement annoncé à la presse ce mercredi 28 septembre 2016. La société israélienne, l’armée, les femmes et hommes politiques du pays expriment leur douleur.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Chemi Peres, le fils de Shimon Peres, a pris la parole à l’hôpital où son père est décédé, ce mercredi matin 28 septembre. « Depuis toujours, l’héritage de notre père, c’est le futur. " Regardez demain ", nous disait-il, " bâtissez l’avenir d’Israël avec courage et sagesse et continuez toujours à poursuivre les efforts de paix ". Nous avons été privilégiés de faire partie de sa famille, mais aujourd’hui, la nation entière d’Israël et la communauté internationale portent le deuil de cette grande perte. Nous partageons cette peine ensemble », a-t-il déclaré.

    Quand elle apprend que la famille de Shimon Peres est rassemblée au chevet de l’ancien président pour lui faire ses adieux, Madeleine Schoffer, une habitante de Jérusalem, a les yeux qui se remplissent de larmes : « Je suis très inquiète. Je dois vous dire, le 27 septembre, c’est une très mauvaise date pour moi. C’est l’anniversaire de la mort de ma mère et de ma tante », confie-t-elle. A ses côtés, Judith Garber a elle aussi le visage qui se referme. Elle a un profond respect pour Shimon Peres. « Il était un porte-parole pour notre pays, quelqu’un qui m’a toujours inspirée. Dans un style très simple, très modeste. C’est pour ça que l’appréciais », explique-t-elle.

    Shimon Peres « source d’inspiration ». L’expression revient souvent dans la bouche des Israéliens. C’est aussi celle à laquelle pense Andy Goldmann, une autre femme, à propos de celui qui était le dernier des pères fondateurs du pays. « Il était un vrai dirigeant, quelqu’un qui nous tirait vers le haut. Et je pense que c’est ce dont nous avons besoin dans ce monde : un dirigeant fort qui nous mène, qui nous inspire. Pas quelqu’un qui nous laisse patauger. Donc mes prières l’accompagnent, lui et sa famille », se recueille-t-elle. Quant à savoir si quelqu’un d’autre pourrait aujourd’hui jouer ce rôle-là, Andy Goldmann dit ne pas savoir. Elle s’est détachée de la politique israélienne contemporaine.

    Hommage de l'armée à « un champion de la paix »

    Le premier hommage, ce mercredi matin, est venu de l’armée israélienne. Une armée que Shimon Peres avait contribué à fonder. Il avait fait partie de la Haganah, cette milice juive mise en place avant l’indépendance d’Israël et qui a constitué ensuite la colonne vertébrale des forces du nouveau pays. Shimon Peres avait aussi dirigé l’armée en tant que ministre de la Défense. Dès les premières heures de la matinée ce mercredi, le porte-parole de l’armée a donc salué la mémoire d’« un grand dirigeant, un champion de la paix, une icône aimée, a-t-il dit. Nous inclinons nos têtes en respect », a-t-il précisé.

    Le Premier ministre a également envoyé un communiqué matinal, un texte succinct que Benyamin Netanyahu signe avec sa femme. Le couple fait simplement savoir son chagrin personnel. Pas de déclarations politiques, en début de journée, donc. Elles sont venues plus tard ce mercredi. Benyamin Netanyahu a convoqué un Conseil des ministres exceptionnel. Il a déclaré : « C’est le premier jour de notre pays, Israël, sans Shimon Peres. Que sa mémoire soit bénie. Shimon Peres, un de nos plus grands dirigeants, qui a derrière lui une écume de réussites spécifiques. Au nom du peuple juif tout entier, au nom des citoyens d’Israël et au nom du gouvernement israélien, je présente mes sincères condoléances à sa famille. Shimon Peres a vécu une vie remplie d’actions qui est le symbole de l’histoire d’Israël qui se renouvelle. Lorsque Shimon est arrivé, jeune adolescent, au lycée agricole de Ben Shemene il a écrit : le but de ma vie est de servir mon peuple. Il a rempli cette mission. Il croyait de tout son cœur dans les objectifs du sionisme ».

    Edition spéciale -Shimon Peres- 8h10-8h30 [2809] 28/09/2016 - par Arnaud Pontus Écouter

    Le ministre de l’Education a aussi salué la mémoire du dernier des pères fondateurs, « un homme, dit-il, qui n’a pas étudié l’histoire, il l’a écrite ». Naftali Bennett a demandé à ce qu’une journée dédiée à Shimon Peres soit organisée ce jeudi 29 septembre 2016, dans les écoles du pays, « afin, explique-t-il, que les générations futures pour lesquelles il s’est battu sachent qui il est et soient inspirées par lui ». Ce sont là les mots d’un ministre pourtant à l’opposé de Shimon Peres sur l’échiquier politique. Naftali Bennett est à la tête du Foyer juif, un parti classé à l’extrême-droite, qui défend la colonisation en Cisjordanie, à contre-pied, donc, des dispositions prévues par les accords d’Oslo négociées par Shimon Peres.

    « Il a cru que les Palestiniens avaient droit à un pays »

    Colette Avital, une ex-députée travailliste, dit du défunt : « C’est une personne qui s’est adaptée aux réalités de la vie. C’est-à-dire lorsqu’il était nécessaire et lorsqu’il a cru – et il a cru ça jusqu’au dernier moment de sa vie – qu’Israël avait besoin de se défendre et avait besoin de sécurité, il a toujours été actif. Mais en même temps, lorsque des nouvelles possibilités se sont présentées, il a, bien sûr, voulu voir ce que cela pouvait donner. Et il a cru, effectivement, je crois jusqu’au dernier moment de sa vie, que les Palestiniens avaient droit à un pays, que nous n’avions pas une vocation d’occuper un autre peuple. Et il l’a toujours dit. »

    Sheldon Schorer, un responsable politique israélo-américain, ancien président du Parti démocrate américain en Israël, remarque quant à lui : « Shimon Peres était un dirigeant mondial très respecté. Des trois personnes qui ont reçu le prix Nobel de la paix en 1994, il était celui que les gens respectaient le plus. Il était un combattant et un politicien. Mais quand il est devenu président d’Israël, il est devenu un véritable homme d’Etat. Quelqu’un à révérer et à respecter, quel que soit son passé de combattant. »

    « Il était le genre de personne, ajoute M. Schorer, qui rassemblait les gens. Nous avons vu ça avec Nelson Mandela. Je ne compare pas les deux, mais Shimon Peres a obtenu le respect d’une bonne partie du monde et même l’affection d’une grande partie du monde. Les messages reçus pour son 90e anniversaire montrent bien cette affection. Et il a contribué à asseoir la notoriété d’Israël sur la scène internationale. Il était respecté partout où il allait. Ce sera une perte immense pour Israël et pour le monde entier. »

    Unanimité de la classe politique israélienne sur l’héritage de Shimon Peres, ou presque, car il y a quinze jours, à l’annonce de l’hospitalisation de l’ancien président, une voix dissonante s’était faite entendre : celle du député arabe israélien Basal Gatas, qui avait qualifié Shimon Peres de « colon impitoyable couvert de sang ».

    Au nom du peuple juif tout entier, au nom du peuple d'Israël et au nom du gouvernement israélien, je présente mes sincères condoléances à sa famille. Shimon Peres a vécu une vie remplie d'action, qui sont le symbole de l'histoire d'Israël qui se renouvelle perpétuellement

    Benyamin Netanyahu réagit au décès de Shimon Peres 28/09/2016 - par Michel Paul Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.