GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Colonies en Cisjordanie: le torchon brûle entre Israël et les Etats-Unis

    media Le gouvernement israélien entend reloger des colons dans une colonie légale après que la justice a ordonné la destruction de leurs logements. REUTERS/Ammar Awad

    La Cour suprême israélienne a ordonné la destruction d'ici le 25 décembre d'une colonie de Cisjordanie considérée comme illégale par la justice. Une décision embarrassante pour l'exécutif, où siègent les partis pro-colons. Finalement, le gouvernement a décidé d'agrandir une colonie considérée comme légale par la loi israélienne pour reloger les familles qui devront être expulsées. Mais il s'est attiré les foudres de ses partenaires sur la scène internationale, à commencer par les Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Les critiques américaines de la colonisation en Cisjordanie ne sont pas nouvelles, mais cette fois-ci, le ton est plus virulent. Critique sur le fond : le département d'Etat estime en effet que ces nouveaux logements « vont permettre de relier plusieurs colonies illégales », et ainsi diviser de fait la Cisjordanie. Une division qui éloigne, regrette Washington, la perspective de la création d'un Etat palestinien.

    Mais c'est sur la forme que l'administration américaine se montre le plus sévère. Elle ne cache pas son agacement à l'égard du gouvernement israélien, qui lui avait assuré ne pas vouloir construire de nouvelle colonie. « Je suppose que quand on parle de la façon dont de bons amis se traitent, c'est une source d'inquiétude », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche.

    Ce « bon ami » américain, le ministère israélien des Affaires étrangères a voulu le rassurer rapidement. Il ne s'agit pas, précise-t-il, d'une nouvelle colonie : les 98 logements seront construits sur des terrains publics au sein d'une colonie déjà existante et dont les limites ne seront pas modifiées. Pas certain que la précision contente une administration américaine avec laquelle les relations sont tendues.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.