GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: le médiateur de l’ONU veut traduire les auteurs du carnage en justice

    media Jean-Marc Ayrault et Ismail Ould Cheikh Ahmed ce 10 octobre 2016 à Paris. REUTERS/Jacky Naegelen

    Les espoirs de paix se sont considérablement éloignés au Yémen après des frappes sanglantes sur Sanaa, attribuées à l'Arabie saoudite, qui ont fait samedi 8 octobre plus de 140 morts et 500 blessés dans la capitale contrôlée par les rebelles Houthis. L'envoyé spécial des Nations unies pour Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a rencontré à Paris le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. L'émissaire onusien a demandé que les résultats de l'enquête de la coalition arabe sur le carnage de Saana soient connus « très rapidement » et leurs auteurs traduits en justice.

    Pour Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, aucune revendication, aucune cause ne sauraient justifier une telle violence. « En ces moments de douleurs et de deuil, mes pensées sont avec les familles et les proches des victimes. J’exhorte les parties à faire preuve de retenue, à prendre des mesures immédiates pour désamorcer la situation. Il faut tout mettre en œuvre pour traduire les auteurs de ces attaques en justice le plus rapidement possible et je rejoins en ce point son excellence le ministre en demandant que très rapidement nous ayons les résultats de l’investigation qui est en cours. »

    Et le médiateur de poursuivre : « Il faut surtout tout mettre en œuvre pour trouver une solution politique rapide et durable. J’exhorte tous les dirigeants politiques concernés et leurs partisans à s’abstenir de tout acte susceptible de porter atteinte à la paix et à la stabilité du pays. Nous sommes tous marqués par le fait que ces attaques se tiennent à un moment où des progrès importants sont constatés dans le processus de paix et après de longues négociations au Koweït. Et, surtout, à un moment où on était en train de négocier à des stades bien avancés un accord durable et inclusif de toutes les parties concernées. »

    C'est un événement dramatique... Nous encourageons la coalition à rendre public dès qu'ils seront connus les résultats de l'enquête...

    Jean-Marc Ayrault rappelle qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit 10/10/2016 - par Toufik Benaichouche Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.