GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Washington et Moscou vont à nouveau tenter de s'entendre

    media Sergueï Lavrov (g.), chef de la diplomatie russe doit rencontrer son homologue américain John Kerry à Lausanne, ce samedi 15 octobre. REUTERS/Darren Ornitz

    Malgré le climat qui semble très tendu entre les Etats-Unis et la Russie, deux réunions sur la Syrie auront lieu ce week-end, en présence des ministres des Affaires étrangères John Kerry et Sergueï Lavrov. Samedi 15 octobre 2016, première réunion à Lausanne en Suisse et dimanche, seconde séance de travail à Londres. L'objectif affiché de Washington reste l'obtention d'un cessez-le-feu à Alep.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Les Etats-Unis ont officiellement interrompu le dialogue avec la Russie voilà dix jours, et parlent de crimes de guerre commis à Alep. De son côté, Moscou a opposé son veto à une résolution de l'ONU sur la cessation des hostilités et une intervention humanitaire.

    Mais, au-delà de ces manifestations publiques d'hostilité, la diplomatie semble fonctionner, puisque John Kerry et Sergueï Lavrov devraient se retrouver à deux reprises ce week-end.

     → A (RE)LIRE : Syrie: intensification des bombardements à Alep sur fond d’impasse diplomatique

    A Washington, John Kirby, porte-parole du département d'Etat, reste néanmoins extrêmement prudent : « Je ne vais pas vous promettre que cela va aboutir à une nouvelle approche, un nouveau cadre, un nouveau programme. Mais le secrétaire d'Etat va dans ces réunions pour tenter d'obtenir un cadre qui aboutisse vraiment à la cessation des hostilités, et tout aussi important, la reprise de l'assistance humanitaire. »

    Qui au premier rendez-vous ?

    Ni la Russie ni les Etats-Unis ne confirment la présence de l'Iran, allié du président Bachar el-Assad, à cette reprise du dialogue à Lausanne.

    Mais le chef de la diplomatie russe, lors d'un entretien à la télévision américaine, a cité la Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar, des soutiens de l'opposition syrienne, comme éventuels participants à cette première réunion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.