GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: l’armée américaine frappe des positions houthies pour la première fois

    media Patrouille de miliciens houthis dans la région de Sanaa, le 14 décembre 2014. REUTERS/Khaled Abdullah

    Pour la première fois, ce mercredi 12 octobre, les Etats-Unis ont bombardé la rébellion houthie. Ce sont trois stations-radars des forces rebelles qui ont été visées et détruites. Une riposte à des tirs de missiles en direction de navires de guerre américains mais dont la rébellion houthie dément être à l'origine.

    Jusqu'à présent, les frappes américaines au Yémen n'avaient qu'un objectif : l'élimination de membres d'al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa). Des centaines de membres de l'organisation jihadistes et un nombre indéterminé de civils ont été tués ces dernières années par ces tirs de drone.

    Ce mercredi pourtant, des missiles de croisière ont été tirés depuis le destroyer américain USS Nitze patrouillant en mer Rouge contre des positions houthies, une rébellion chiite qui s'est emparée de vastes territoires, incluant Sanaa la capitale.

    C'est d’ailleurs pour tenter de repousser ces insurgés, qu'une coalition régionale commandée par l'Arabie saoudite est entrée en guerre au Yémen en mars 2015. Coalition dont les bombardements meurtriers commencent à embarrasser les Occidentaux qui la soutiennent, et parmi eux les Etats-Unis.

    « Légitime défense »

    Dans ce contexte déjà chaotique, Washington affirme que les frappes menées mercredi étaient « limitées » et dictées par « la légitime défense ». De son côté, la rebellion houthie affirme qu'elle n'a rien à voir avec les tirs qui ont entraîné la riposte américaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.