GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Putsch raté en Turquie: 189 magistrats poursuivis pour l'usage de ByLock

    media Les magistrats incriminés sont accusés d'avoir fait usage de la messagerie cryptée Bylock, outil de communication des putschistes, selon Ankara. REUTERS/Kacper Pempel/Files

    La justice turque a émis des mandats d'arrêts contre 189 juges et procureurs accusés d'avoir utilisé la messagerie cryptée ByLock, outil utilisé, selon les autorités, par les auteurs du putsch raté du 15 juillet dernier. Ces magistrats appartenaient au ministère de la Justice, à la Cour de cassation ou encore au Conseil d'Etat. Trente d'entre eux officiaient dans les tribunaux d'Istanbul, les autres un peu partout en Turquie.

    Un tribunal turc a émis des mandats d'arrêt contre 189 juges et procureurs, dans le cadre de l'enquête sur la tentative de putsch du 15 juillet. Pour le moment, on ne sait pas si les arrestations ont déjà eu lieu ou pas. Il y aurait 30 magistrats d'Istanbul, appartenant soit au ministère de la Justice, soit à la Cour de cassation, soit au Conseil d'Etat. Les autres magistrats concernés officiaient dans le reste du pays. Tous sont accusés d'avoir utilisé la messagerie cryptée Bylock.

    Les purges se poursuivent en Turquie suite au coup d'état raté du 15 juillet. Ankara accuse le prédicateur Fethullah Gülen exilé aux Etats-Unis d'être à l'origine de cette tentative de putsch qui a fait plus de 270 morts et des milliers de blessés. Les adeptes de Gulen auraient utilisé l'application ByLock, une messagerie cryptée pour communiquer en toute sécurité dès 2014.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.