GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: les Etats-Unis appellent le gouvernement et les rebelles à un cessez-le-feu

    media Un quartier de Sanaa a été bombardé au Yémen, le 10 octobre 2016. REUTERS/Khaled Abdullah

    Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'ONU ont demandé dimanche au gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi et aux rebelles houthis d'établir rapidement un cessez-le-feu au Yémen. Les Etats-Unis ont de bonnes raisons de vouloir la fin d'un conflit qui a fait près de 6000 morts et les met en position délicate avec l'Arabie saoudite qui mène la coalition anti-houtis.

    Les Etats-Unis n'ont jamais caché leur préoccupation à l'égard de la façon dont l'Arabie saoudite combattait les rebelles houthis, bombardant souvent des cibles civiles comme ce fut le cas le 8 octobre où un raid aérien a fait 140 morts, selon l'ONU, lors d'une cérémonie funéraire à Sanaa.

    Washington est critiqué pour appuyer les Saoudiens que certains veulent poursuivre pour crimes de guerre. Pour la première fois, des missiles ont été lancés par les Houthis contre un navire américain, et les Etats-Unis ont riposté en détruisant trois radars.

    Les Etats-Unis happés dans le conflit

    Ces escarmouches n'ont pas fait de victimes, mais les Etats-Unis pourraient se voir happer dans le conflit, la dernière chose que souhaite Barack Obama avant la fin de son mandat à la Maison Blanche.

    Au Congrès des voix s'élèvent pour suspendre la vente d'armes à Riyad dont le montant dépasse le milliard de dollars. Mais l'administration américaine s'y oppose. Même si elle est irritée par la stratégie violente des Saoudiens au Yémen, elle ne veut pas rompre les ponts avec un allié qui peut l'aider dans le combat contre le groupe Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.