GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: l'armée russe annonce l'arrêt des bombardements russes et syriens à Alep

    media Le général Sergueï Rudskoi, lors d'une conférence de presse à Moscou, le 17 octobre 2016. REUTERS/Maxim Zmeyev

    L'armée russe a annoncé, ce mardi 18 octobre, un arrêt immédiat des raids aériens des aviations russe et syrienne à Alep pour préparer la mise en oeuvre d'une pause « humanitaire », ce jeudi dans la deuxième ville de Syrie. Cette annonce surprise intervient après des semaines de critiques des Occidentaux contre la brutalité des bombardements de l'armée de Bachar al-Assad, soutenue par les bombardiers et les avions d'attaque russes. Pour Moscou, cette trêve ne durera que quelques heures. Les Nations unies s'en félicitent, mais regrettent qu'elle ne concerne que les bombardements et qu'elle soit trop courte.

    « Les frappes de l'aviation russe et syrienne ont cessé aujourd'hui à 10h00 », 07h00 TU, a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, lors d'une réunion de l'état-major russe, expliquant que cet arrêt anticipé des raids est « nécessaire pour la mise en oeuvre de la pause humanitaire » devant permettre aux civils de quitter Alep ce jeudi. Selon lui, « cela permettra la sortie en toute sécurité via six couloirs humanitaires des civils et l'évacuation des malades et des blessés de la partie est d'Alep ». « Au moment où commencera cette pause humanitaire, les troupes syriennes se retireront à une distance suffisante pour que les combattants puissent quitter l'est d'Alep avec leurs armes » via deux couloirs spéciaux, dont la route du Castello, a poursuivi le ministre russe de la Défense.

    « Nous demandons aux gouvernements des pays ayant de l'influence sur la partie orientale d'Alep de convaincre leurs chefs d'arrêter les combats et de quitter la ville », a-t-il ajouté en référence aux Etats-Unis.

    A (RE)LIRE : à Londres, les pays affinitaires sur la Syrie réclament un cessez-le-feu à Alep

    Selon Sergueï Choïgou, l'arrêt dès ce mardi des raids aériens doit aider au succès des discussions axées « sur la séparation entre l'opposition modérée et les terroristes à Alep », devant débuter selon lui mercredi à Genève. Lundi soir, l'ambassadeur russe aux Nations unies Vitali Tchourkine a annoncé que la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite avaient accepté de participer à des discussions avec les Américains et les Russes pour avancer sur ce sujet.

    Ces trois pays ont « exprimé leur intention de travailler dur avec ces groupes d'opposition modérés afin qu'ils se dissocient » du Front Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda), a précisé Vitali Tchourkine. Selon Sergueï Choïgou, des officiers russes sont déjà à Genève pour participer à ces discussions.

    Un geste « de bonne volonté »

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a pris le soin de préciser que cette trêve est « purement un geste de bonne volonté des militaires russes » et « aucunement liée » aux critiques émises par la France et l'Allemagne.

    Les Nations unies se félicitent de cette annonce, mais regrettent que les combats au sol continuent. « Nous sommes bien sûr satisfaits s'il y a une réduction des combats (...) parce que cela protégera les civils », a déclaré Jens Laerke, porte-parole d'OCHA (bureau des Nations unies pour l'aide humanitaire), lors d'un point de presse. Mais lorsque les armes se taisent, nous avons besoin que toutes les armes soient silencieuses » avant qu'« une aide humanitaire d'urgence soit livrée dans la zone et que les malades et les blessés puissent être évacués ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.