GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: les Casques blancs jugent insuffisante la trêve humanitaire à Alep

    media Les Casques blancs syriens attendent une conférence de presse à l'Assemblée nationale à Paris, le 18 octobre 2016. De gauche à droite: le Dr.Tammam Allodami, le vice-président Abdulrahman Almawwas, et Hasan Brit, président du comité civil d'Alep. REUTERS/Philippe Wojazer

    En Syrie, le cessez-le-feu de huit heures proposé par la Russie est jugé insuffisant par les Casques blancs syriens, des volontaires qui tentent d'aider les civils victimes de la guerre, en particulier à Alep. Ils ont rencontré les députés à l'Assemblée nationale ce mardi 18 octobre et rencontreront demain le président français François Hollande. Ils disent avoir sauvé 70 000 vies dans toute la Syrie. Mais selon eux, plus le conflit avance, plus les choses se compliquent.

    Les Casques blancs sont considérés comme les héros d’Alep. Mais après trois ans de travail dans les zones les plus touchées par la guerre, leur vice-président, Abdulrahman Almawwas, avoue qu’ils n’en peuvent plus : « on nous qualifie peut-être de héros, mais on est vraiment fatigués et on a besoin de se reposer ».

    Ces derniers mois, leur action est devenue de plus en plus dangereuse. 146 d’entre eux sont déjà morts. Et Abdulrahman Almawwas craint que le bilan ne s'alourdisse. « Le 21 septembre, une de nos équipes en intervention a été visée par une attaque double. C’est-à-dire que lorsque nous allons porter secours sur les lieux d’une attaque, nous sommes victimes d’une deuxième attaque juste après notre arrivée sur place », témoigne-t-il.

    Selon lui, cette technique est apparue il y a un peu plus d'un an, quand les Russes ont commencé à intervenir en Syrie. A ses côtés, le docteur Tammam Loudani fait part de son inquiétude sur la situation médicale à Alep. « La situation est catastrophique. Prenons un chiffre : il ne reste que 21 médecins à Alep. Les hôpitaux sont visés par les frappes, nous n’avions jamais vu ça par le passé, c’est catastrophique », raconte-t-il.

    Cette crise est donc impossible à résoudre par un cessez-le-feu de huit heures. Pour les Casques blancs, les choses ne changeront pas tant que la communauté internationale ne prendra pas de mesures concrètes.

    Des Casques blancs dans la région d'Alep sortent des corps des décombres après un bombardement, le 30 septembre 2014. REUTERS/Hosam Katan

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.