GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: reprendre Mossoul au groupe Etat islamique, et après?

    media Mossoul vue du ciel. AFP PHOTO / MARWAN IBRAHIM

    Mossoul, et après ? C'est toute la question qui se pose pour la coalition très large engagée en Irak et en Syrie contre l'organisation Etat islamique (EI). Quelques jours après le début de la grande offensive contre les jihadistes, 13 ministres occidentaux sont réunis au ministère français de la Défense ce mardi 25 octobre 2016.

    Les Occidentaux se concertent sur la stratégie à suivre désormais face à l'organisation Etat islamique. Une réunion en format réduit, la cinquième de ce type, a lieu ce mardi à Paris. Aujourd’hui, en termes de frappes menées par cette coalition qui n'inclut pas la Russie, les Etats-Unis représentent 75 % et le reste est effectué par des pays européens dont la France, ainsi que par le Canada et l'Australie. Mener des raids sera-t-il suffisant pour reprendre Mossoul ? L’avenir le dira.

    Jusqu’ici à Mossoul, les Occidentaux ont tout fait pour éviter les bombardements massifs, histoire de se distinguer de la méthode prêtée à la Russie, comme à Alep. Là, il s’agit autant que possible de frappes ciblées, en coordination avec les troupes irakiennes et les peshmergas kurdes. L’idée, c'est d'utiliser l’aviation, des forces spéciales et l’artillerie pour appuyer la progression des troupes au sol, et aussi pour barrer la route aux contre-attaques de Daech.

    Nous devons faire en sorte que Daech soit éradiqué et détruit partout

    François Hollande

    Président de la République

    25/10/2016 - par Olivier Fourt Écouter

    Reprendre Mossoul ? Aucun militaire ne se risque à pronostiquer le temps que cela mettra. A Paris comme à Washington, on reconnait toutefois que le calendrier est serré. L’administration Obama comme l'équipe Hollande souhaiteraient bien terminer leur mandat respectif sur cette victoire. Au sein de la Défense française, on fait remarquer que la prise de la deuxième ville d'Irak serait un coup dur pour le groupe EI en termes de prestige, de ressources ou encore de recrutement.

    In fine, cela devrait désorganiser un peu plus les structures de la branche irakienne de l’EI. Mais il y a un risque pour tout le monde : la dispersion des combattants jihadistes. Il faut limiter le risque de fuite massive de Mossoul vers le principal bastion syrien des jihadistes, à savoir Raqqa, dit-on à Paris. Il faut aller vite pour que Daech ne puisse réorganiser une sorte de réduit syrien dans cette ville, explique-t-on encore.

    Au-delà du Moyen-Orient, le risque d’attractivité dont pourrait bénéficier l'organisation EI ailleurs, par exemple en Libye ou du côté de Boko Haram, est pris en compte et doit être pris en compte, martèle-t-on dans l’entourage du ministre français de la Défense. Autre risque : les combattants européens pourraient être tentés de rejoindre leur pays d’origine, alimentant ainsi des réseaux terroristes.

    → Écouter et lire sur RFI : L’artillerie en action pour la libération de Mossoul (reportage)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.