GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: la livre dévaluée de 50%, le prix du carburant augmente de 40%

    media Des livres égyptiennes. Gettyimages/Tarek El Sombati

    L'Egypte a dévalué la livre de 50% et augmenté le prix du carburant de 40% en moyenne dans la journée de jeudi 3 à vendredi 4 novembre. Des mesures qui étaient exigées par le FMI pour débloquer un prêt de 12 milliards de dollars sur trois ans, indispensables pour une économie égyptienne chancelante.

    Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

    « Deux coups sur la tête le même jour, ça fait mal ! » C'est ainsi que les médias sociaux devenus la vox populi égyptienne ont résumé le sentiment général. Jeudi 3 novembre, les Egyptiens se sont réveillés avec la perte de la moitié de leur pouvoir d'achat face au dollar, devise étrangère de référence.

    Au moment où ils se couchaient en cette veille du vendredi, le prix de l'essence et du diesel s'était envolé de près de 40 %. Pour contrebalancer les hausses de prix généralisées qui découleront de ces mesures, le gouvernement a annoncé une augmentation de 15 % des subventions sur les produits de première nécessité et une hausse conséquente des taux d'intérêt bancaire.

    Des mesures insuffisantes, selon la gauche égyptienne qui estime que les classes les plus défavorisées devront faire face à des hausses de prix insupportables. Pour l'instant, les mesures n'ont pas provoqué de vrais remous, ce qui n'est pas vraiment étonnant puisque les Egyptiens sont en week-end, dans ce pays où la semaine commence le dimanche.

    A (RE)ECOUTER → Egypte: les raisons des difficultés de la monnaie nationale

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.