GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Bataille de Mossoul: que reste-t-il de Nimrod, cité antique maltraitée par l'EI?

    media Le site antique irakien de Nimrod, en 2001. KARIM SAHIB / AFP

    L'armée irakienne continue d'avancer autour de Mossoul, deuxième plus grande ville du pays. Dimanche 13 novembre 2016, les forces anti-jihadistes ont annoncé avoir repris le site antique de Nimrod, situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de Mossoul. Si des doutes subsistent pour l'heure sur la situation dans cette localité, une chose est sûre : ce joyau de l'Antiquité a été gravement endommagé par les combattants de l'organisation Etat islamique.

    Les experts sont inquiets. Ils se demandent quelle sera l'étendue des dégâts sur le site antique assyrienne de Nimrod, en Irak, après le passage des jihadistes du groupe EI. « Il est très probable que le site aura eu de très graves dommages irréversibles », estime Dominique Charpin, professeur au Collège de France, qui explique sur les antennes de RFI en quoi le cas de Nimrod diffère de celui de Palmyre :

    « A Palmyre apparemment, il y a eu des explosions qui ont fait tomber [les] monument[s], mais il est resté des pierres qu’on pourra sans doute, en partie au moins, remonter. Tandis que le problème de l’archéologique mésopotamienne, c’est que les constructions sont en général en briques crues. Et donc, une fois que tout ça a explosé, on ne peut pas faire de remontage. Ce sera infiniment plus grave, j’en ai peur. »

    « Heureusement, ajoute cependant le professeur Charpin, il y avait beaucoup de bas-reliefs qui ont été transportés soit dans les musées occidentaux, soit à Bagdad. Vous avez notamment ces fameux taureaux ailés qui ornent les portes ; vous en avez qui ont été transportés au musée de Bagdad et qui maintenant sont à nouveau visibles. Mais ce qui était resté sur place… »

    L'offensive des forces irakiennes sur la grande ville de Mossoul entre ce lundi dans sa cinquième semaine. L'organisation Etat islamique, enfermée dans ce dernier bastion en Irak, perd également du terrain en Syrie, où une course de vitesse oppose les Kurdes et les Turcs vers Raqqa. Avec Palmyre, côté syrien, Nimrod est l'un des sites historiques sur lesquels le groupe EI avait mis la main après sa conquête de vastes territoires en 2014.

    Nimrod « a été une des capitales de l’empire assyrien. Le site existait déjà depuis quelques siècles, mais il a été choisi par un roi assyrien au milieu du 9ème siècle avant Jésus Christ », explique Dominique Charpin. « Ça fait partie des sites par lesquels l’exploration de la Mésopotamie a commencé au milieu du 19ème siècle, alors que les Français travaillaient à Khorsabad, les Anglais travaillaient à Nimrod et ils ont découvert donc avec émerveillement ces vestiges ».

    Les Anglais ont poursuivi les fouilles après la Seconde guerre mondiale, avant que les Irakiens ne les reprennent dans les années 80. « Ils avaient fait [alors] une découverte  absolument fabuleuse : des tombes royales qui se trouvaient dans le sous-sol du palais. J’ai eu la chance de pouvoir visiter le site en 1998 et de voir ces tombes et j’avais pu voir tout ce qu’on y avait retrouvé. Donc c’est un site, en effet, d’une importance majeure », conclut Dominique Charpin.

    → À relire : La reconquête de Palmyre, une victoire majeure pour Bachar el-Assad

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.