GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Septembre
Jeudi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: la trêve vole en éclats, de violents combats autour de Taëz

    media Les ruines d'une maison détruite dans un bombardement au premier jour de la trêve, le 19 novembre 2016, dans la ville de Taëz. REUTERS/Anees Mahyoub

    Au Yémen, la trêve de 48 heures n’aura pas tenu : quelques heures après son entrée en vigueur, ce samedi à 9h00, de violents combats faisaient rage autour de la troisième ville du pays, Taëz, dans le sud-ouest.

    La trêve, annoncée par la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite, avait pourtant été acceptée par les rebelles chiites houthis, qui contrôlent de larges pans du territoire dont la capitale Sanaa.

    Mais au bout de quelques heures, les combats ont repris autour de Taëz, la troisième ville du pays, où des dizaines de personnes ont déjà été tuées cette semaine. Et plus au nord, selon la coalition saoudienne, deux missiles balistiques tirés par les rebelles ont tué plusieurs soldats près de la frontière saoudienne.

    Le mois dernier, la trêve précédente avait déjà rapidement volé en éclats. Depuis près de vingt mois, le pays est ravagé par des combats entre les forces progouvernementales soutenues par la coalition arabe et les rebelles houthis, les alliés de l’ancien président Ali Abdallah Saleh.

    Le conflit a fait jusqu’ici, selon l’ONU plus de 7 000 morts et près de 37 000 blessés. Le Yémen est sous blocus naval et aérien de la coalition, les ONGs craignent la famine et l’apparition du choléra dans certaines régions.

    Le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU espère que, si la trêve est finalement respectée, les organisations humanitaires pourront aider les populations dans les zones isolées ou difficiles d’accès.

    → (Re) lire : Yémen: un an sous les bombes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.