GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un Palestinien tué par des tirs israéliens le long de la frontière avec Gaza (ministère)
    Moyen-Orient

    Ouverture du procès d'un militant pacifiste anti-colonisation de Hébron

    media Issa Amro, militant pacifiste palestinien d'Hébron, dans les locaux de l'ONG «Jeunesse contre la colonisation», après une intervention des militaires israéliens, à Hébron, le 8 novembre 2015.ne HAZEM BADER / AFP

    Ce mercredi 23 novembre s'ouvre le procès d'Issa Amro, un militant pacifiste palestinien d'Hébron, la plus grande ville palestinienne située dans le sud de la Cisjordanie. Accusé notamment d'incitations à la violence par un tribunal militaire israélien, il encourt jusqu'à 10 ans de prison.

    Avec notre envoyé spécial à Hébron,  Nicolas Ropert

    C'est une figure de la lutte contre la colonisation israélienne à Hébron. Issa Amro, fondateur de l'organisation La Jeunesse contre les colonies, risque dix ans de prison pour incitation à la violence et insultes contre des colons.

    Des faits qu'il rejette en bloc, affirmant qu'il a toujours prôné la non-violence : « Ce ne sont que de fausses accusations contre moi. Je ne pense pas que ce soit contre ma personne. C'est contre la méthode que j'utilise et l'idéologie que j'essaie de faire partager dans ma communauté : la résistance non violente qui est la meilleure arme pour obtenir nos droits ».

    Le gouvernement israélien veut faire taire tous ceux qui s'opposent à sa politique, assure Emad Hamdan, du comité pour la réhabilitation d'Hébron. Cinq cents colons habitent aujourd'hui la ville protégée par 1 500 soldats israéliens, alors que plus de 200 000 Palestiniens y résident. « Les Israéliens utilisent tous les moyens pour s'assurer que personne ne puisse résister contre leurs projets. Sur le terrain, la situation s'aggrave et leur présence à Hébron ne fait que s'intensifier », rapporte Emad Hamdan.

    Le mois dernier, un député israélien avait réclamé que le directeur de l'ONG israélienne Btselem soit destitué de sa nationalité après avoir pris la parole contre la colonisation devant le Conseil de Sécurité des Nations unies.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.