GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Incendies en Israël: des avions étrangers pour prêter main forte

    media Des avions étrangers ont commencé vendredi 25 novembre à aider Israël à combattre une série exceptionnelle d'incendies. REUTERS/Baz Ratner

    La France va envoyer trois avions de la sécurité civile en Israël pour aider à la lutte contre les incendies dans le centre et dans le nord du pays. Des centaines de personnes ont dû être évacuées à leur tour dans le centre du pays jeudi 24 novembre. Elles habitaient le village de Beit Meir, pas très loin de Jérusalem. Les violents incendies ravagent la région depuis mardi 22 novembre. Jeudi, des milliers d'autres avaient déjà du quitter Haïfa, menacée par les flammes. Pour les autorités, de nombreux départs de feu seraient d'origine criminelle. Une douzaine de personnes ont été interpellées.

    De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    A Beit Meir, le feu s’est déclaré dans la nuit. Il a vite gagné en intensité. Le village de Beit Meir a dû être évacué et les habitants ont trouvé refuge dans le village voisin de Shoresh, où une salle communale a été ouverte pour les accueillir. Les magasins ont également rouvert leurs portes au milieu de la nuit pour que les habitants de Beit Mer puissent s’alimenter. Des résidents de Shoresh leur ont également apporté de la nourriture. Il faut dire que personne n’a vraiment dormi la nuit dernière. Tout le monde suivait l’évolution de la situation. « J’avais commencé à faire mes valises, emballé mes effets personnels, mes souvenirs de famille », confie un jeune habitant de Shoresh ce matin.

    Le feu est désormais éteint, mais l’accès à Beit Meir reste interdit. Plusieurs maisons y ont brûlé la nuit dernière et les inquiétudes restent vives dans la région, car c’était  le troisième feu en trois jours dans ces montagnes proches de Jérusalem et le vent souffle toujours très fort. Chacun redoute donc un nouvel incendie et le paysage rappelle désormais le risque. Les vallées au loin, habituellement vertes, sont désormais noires.

    Mobilisation internationale pour prêter main forte

    Ce sont en tout des dizaines de milliers de personnes qui ont dû quitter leur foyer. Et sur la seule journée de jeudi, plus de 800 hectares sont partis en fumée. Le vent sec qui continue de souffler et qui attise ces feux complique la tâche des pompiers. Il devrait souffler fort encore tout au long de la journée. Les services météorologiques espèrent une accalmie dans la soirée. En attendant, des avions étrangers ont commencé à venir en aide au pays. Et la Russie, la France, de la Turquie, l'Italie, la Grèce, la Croatie, Chypre ont promis d'envoyer des appareils pour prêter main forte.

    Les conditions météorologiques expliquent une partie du phénomène actuel. Fin novembre n'est pas la saison la plus à risque normalement, mais cette année les pluies se font attendre. La terre est sèche aussi un petit élément extérieur peut être le déclencheur. Un simple bout de verre sur le sol peut suffire. Mais les autorités ont aussi la conviction que certains de ces incendies sont volontaires. Et aux yeux du Premier Ministre, Benyamin Netanyahu, ces crimes sont une forme de terrorisme et seront traités comme tel, promet-il.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.