GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Moyen-Orient

    Violences faites aux femmes en Iran: du fouet pour entorse à la morale islamique

    media Femme à Téhéran, Iran (image prétexte). Amos Chapple/Getty Images

    En Iran, le régime des mollahs est implacable avec les femmes. L'une d'entre elles, âgée de 28 ans, en a fait la douloureuse expérience. Les faits remontent à deux ans. La jeune femme, qui vit à Mashad dans le nord de l'Iran, est invitée à une soirée d'anniversaire. La fête va virer en un cauchemar qui dure encore.

    Au cours d'une soirée d'anniversaire où jeunes filles et garcons sont réunis pour passer une bonne soirée, la police fait une descente. Tout le monde finit au commissariat pour, entre autres, consommation d'alcool. La jeune fille, qui préfère garder l'anonymat, est relâchée après des interrogatoires et des vexations qui dureront deux jours. Elle attend deux ans avant de passer en jugement. Verdict : 80 coups de fouet.

    « J'ai été fouettée avec les pieds enchaînés et les mains attachées. Sous l'impact du premier coup, j'étais tellement choquée que mes larmes ne coulaient même pas. Je voulais crier mais je n'arrivais même plus à contrôler ma voix. A chaque coup, on me demandait de me repentir pour que Dieu me pardonne. Au bout de ces 80 coups de fouet j'ai réalisé que tous les coups avaient été portés au même endroit sur mon dos », raconte la jeune Iranienne.

    Les photos ont été publiées sur des réseaux sociaux avec pour légende cette phrase de la jeune fille : « Où, au monde, les gens risquent-ils un traitement aussi insupportable pour oser être heureux, pour célébrer l'anniversaire d'amis ? »

    Pour en savoir plus :

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.