GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Jihadistes liés au groupe EI tués près du Golan: inquiétude du côté d’Israël

    media «Nous ne laisserons pas des éléments de l'EI ou d'autres éléments hostiles utiliser le prétexte de la guerre en Syrie pour s'établir à nos frontières», a déclaré Benyamin Netanyahu. REUTERS/Dan Balilty

    L'armée israélienne a affirmé dimanche 27 novembre avoir tué quatre membres d'un groupe lié à l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) qui avaient attaqué ses hommes dans la partie occupée par Israël du Golan syrien, où les violences de la guerre civile débordent régulièrement. L’inquiétude est palpable du côté des responsables israéliens qui voient ce genre de débordements de la guerre civile syrienne se multiplier.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Du point de vue israélien, c’est l’un des incidents les plus graves qui aient eu lieu sur le plateau du Golan. Pour la première fois, une attaque directe s’est produite contre des militaires israéliens qui se trouvaient sur la partie du plateau du Golan occupé par l’armée israélienne depuis 1967.

    Les soldats ont essuyé des tirs d'armes automatiques et d'obus de mortier qui n'ont pas fait de blessés côté Israélien. Les tirs provenaient de combattant de la Brigade des martyrs de Yarmouk, un groupe lié à l'organisation jihadiste Etat islamique.

    Les militaires ont riposté aux tirs et l’aviation israélienne est ensuite intervenue et selon un porte-parole de l’armée a tué les quatre membres du commando.

    Le Premier ministre israélien s’est félicité de cette réaction rapide lors de la réunion hebdomadaire de son gouvernement qui se tenait exceptionnellement dans la ville de Haïfa. « Nos forces sont prêtes à la frontière nord et nous ne laisserons pas des éléments de l'EI ou d'autres éléments hostiles utiliser le prétexte de la guerre en Syrie pour s'établir à nos frontières », a déclaré Benyamin Netanyahu.

    La partie occupée par Israël du plateau du Golan est régulièrement atteinte par des projectiles venus de Syrie. Israël estime généralement qu’il s’agit de tirs perdus, mais à plusieurs reprises récemment l’armée israélienne a riposté.

    → A (re)lire : Sur le Golan, l'armée israélienne tue quatre jihadistes liés au groupe EI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.