GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juillet
Vendredi 21 Juillet
Samedi 22 Juillet
Dimanche 23 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 25 Juillet
Mercredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: la situation dramatique des populations civiles à Alep

    media Des habitants évacués d'Alep-Est viennent recueillir l'aide alimentaire de l'armée russe. REUTERS/Omar Sanadiki

    Le conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence à la demande de Paris et de Londres pour faire le point sur la situation humanitaire à Alep-Est, où 250 000 personnes, dont 100 000 enfants, vivent coupées du monde, sans vivres et sans hôpitaux en état de fonctionnement. Le chef des opérations humanitaires Stephen O'Brien a averti les diplomates que faute d'action rapide et unanime du conseil, Alep-Est ne serait bientôt plus qu'un cimetière géant.

    Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

    Lancé depuis Londres où il se trouvait, l'appel de Stephen O'Brien, le chef des opérations humanitaires de l'ONU, sonne comme une ultime supplique : « Nous appelons, nous supplions même, les parties au conflit et ceux qui ont de l'influence, de faire tout leur possible pour protéger les civils et pour permettre l'accès à la partie assiégée d'Alep-Est avant qu'elle ne devienne un gigantesque cimetière ».

    25 000 civils ont fui depuis samedi dernier les quartiers rebelles soumis à un siège qui dure depuis cinq mois. Les blessés sont parfois transportés sur des charrettes à légumes pour pallier le manque d'ambulance. Le décompte des morts est difficile, plusieurs dizaines peut être plus; certains touchés alors qu'ils fuyaient leur valise à la main. Mais les diplomates, à l'image de Francois Delattre, le représentant français, n'ont pu que souligner leur impuissance : « Aujourd'hui nous constatons que ce conseil n'a une nouvelle fois pas été en mesure de trouver un accord pour sauver la population d'Alep-Est. Toutes les initiatives de ce conseil se sont heurtées à la même fin de non recevoir de la Russie. »

    Vitaly Churkin, le représentant de Moscou, s'est une nouvelle fois emporté contre une réunion qu'il a qualifiée de « propagande » promettant de s'opposer à tout nouveau projet de résolution sur la Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.