GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Niger: l'armée américaine poursuivra ses opérations malgré l'embuscade (Pentagone)
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: un riche prince relance le débat sur les femmes et la conduite

    media Le prince saoudien al-Walid ben Talal, en 2015 à Riyad. AFP PHOTO / FAYEZ NURELDINE

    Le prince et milliardaire saoudien al-Walid ben Talal, connu pour son franc-parler, a lancé un vibrant appel pour que les femmes obtiennent enfin le droit de conduire en Arabie saoudite, seul pays au monde où elles ne peuvent pas prendre le volant.

    Avec notre correspondante à Riyad,  Clarence Rodriguez

    Réputé pour ses prises de position en public en faveur des femmes, le prince al-Walid ben Talal, neveu de feu le roi Abdallah, exhorte les autorités à autoriser les femmes à conduire. « Arrêtez le débat. Il est temps que les femmes conduisent », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Et d'ajouter qu'autoriser les femmes à conduire est désormais « une demande sociale urgente que la conjoncture économique justifie ».

    Conduire devient en effet une nécessité pour les Saoudiennes qui aspirent à plus d’autonomie. S'offrir les services d'un chauffeur est devenu onéreux. Toutes les familles n'ont pas (ou plus) les moyens. En cette période d’austérité et de crise, un salaire ne suffit plus dans un ménage, et les femmes sont désormais contraintes de sortir de chez elles pour aller travailler. Mais encore faut-il qu’on leur laisse l’occasion de conduire, d’enclencher la vitesse supérieure. Reste à voir si cet appel sera entendu.

    → À relire : VTC, Uber et les Saoudiennes ; les raisons d'un carton

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.