GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • EuroVolley 2019: l'équipe de France domine la Finlande trois sets à zéro (25-16, 25-23, 25-21) et se qualifie pour les quarts de finale
    Moyen-Orient

    Syrie: des dizaines de civils tués à Idleb par des bombardements aériens

    media Des secouristes tentent de sauver les victimes d'un bombardement aérien à Idleb, le 20 novembre 2016. REUTERS/Ammar AbdullahTEMPLATE OUT

    Alors que l'étau continue de se resserrer sur les rebelles d'Alep, des bombardements ont touché ce dimanche un autre secteur tenu par les rebelles. Au moins 46 personnes, en majorité des civils, ont péri dans des raids aériens sur la province d'Idleb dans le nord-ouest de la Syrie.

    On ignore si les bombardements meurtriers de ce dimanche ont été menés par des avions russes ou syriens, mais selon des témoignages recueillis par l'Observatoire syrien des droits de l'homme, ce sont surtout des civils, dont des enfants, qui ont été tués lors de ces raids, parfois menés avec des barils d'explosifs. Une tactique meurtrière fréquemment utilisée par le régime de Bachar el-Assad ces dernières années. La province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, est très largement contrôlée par la rébellion. Elle est donc prise pour cible.

    Un peu plus à l'est, la bataille d'Alep se poursuit. Les rebelles continuent de céder du terrain, face à l'armée gouvernementale syrienne, appuyée par ses alliés russes et iraniens notamment. L'agence officielle syrienne Sana affirme que des tracts ont été largués sur Alep, appelant les combattants à rendre les armes.

    Depuis la mi-novembre, plus de 300 civils ont péri dans la partie d'Alep contrôlée par les rebelles, et 70 personnes ont été tuées dans le secteur gouvernemental, selon l'OSDH.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.