GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Manifestation indépendantiste à Barcelone : 525.000 participants selon la police
    • Donald Trump assure que des pays européens sont prêts à rapatrier des jihadistes détenus en Syrie
    • Le Premier ministre libanais Saad Hariri donne trois jours au gouvernement pour soutenir ses réformes
    • Syrie: 14 civils tués dans des frappes de la Turquie et de ses supplétifs (nouveau bilan ONG)
    • France: Patrick Balkany va faire appel de sa condamnation pour blanchiment de fraude fiscale (avocat)
    • Afghanistan: au moins 62 morts dans l'attentat contre une mosquée de l'est du pays (autorités)
    • Affaire Goulard : Emmanuel Macron propose la création d'une «haute autorité de la vie publique» européenne
    • France : Isabelle Balkany va faire appel de sa condamnation pour blanchiment de fraude fiscale (avocat)
    • Sommet européen: pour le président Emmanuel Macron, avant tout élargissement, l'UE doit se réformer elle-même
    • Syrie: l'offensive reprendra dès mardi soir si l'accord n'est pas respecté, lance le président Erdogan
    • Sommet européen: bloquer les négociations d'adhésion avec la Macédoine du Nord et l'Albanie «est une erreur» (Donald Tusk)
    • La justice française a émis un mandat d'arrêt contre le chef du groupe EI, Abou Bakr al-Baghdadi (source judiciaire à l'AFP)
    • Patrick et Isabelle Balkany condamnés à 5 et 4 ans de prison ferme pour blanchiment
    • Pour la première fois, deux femmes sortent dans l'espace ensemble (Nasa TV)
    • Afghanistan: explosion dans une mosquée, au moins 17 morts et une quarantaine de blessés (autorités)
    Moyen-Orient

    Egypte: attentat meurtrier dans la cathédrale copte du Caire

    media La cathédrale copte orthodoxe Saint-Marc, contigüe à l'église Saint-Pierre et Saint-Paul après l'attentat qui a tué 25 personnes le 11 décembre. L'explosion a eu lieu en pleine célébration de l'office. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    En Egypte, une puissante bombe a explosé dimanche 11 décembre au matin dans la cathédrale copte orthodoxe du Caire. L'attentat a fait plus de 25 morts et sans doute de nombreux blessés: la bombe a explosé pendant l'office dans une église Saint-Pierre et Saint-Paul, située dans l’enceinte de la cathédrale.  

    Le lieu visé par l'attaque de ce dimanche est hautement symbolique, tant religieusement que politiquement. La cathédrale Morcossiya du Caire est le siège papal vénéré par les quelque neuf millions de coptes d’Egypte et les deux millions de la diaspora. Des coptes que les islamistes accusent d’avoir soutenu la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi par l’armée.

    Pour l’écrivain et journaliste d’origine égyptienne Robert Solé, les coptes paient ainsi le fait de ne pas être musulmans et d’avoir soutenu massivement le président Sissi. « Ils ont voté pour lui comme un seul homme », insiste-t-il.

    En avril 2013, quand la confrérie des Frères musulmans était au pouvoir, la cathédrale avait été attaquée aux cocktails Molotov et à l’arme à feu par des centaines d’islamistes, rappelle notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. Depuis son arrivée au pouvoir, le président Abdel Fattah al Sissi s’est rendu à chaque Noël copte à la cathédrale où il était acclamé par des chrétiens voyant en lui leur sauveur.

    On estime à plus de 100 000 le nombre de coptes qui ont émigré d’Egypte pendant que la Confrérie était au pouvoir. Par ailleurs, des dizaines d’églises ont été incendiés en Egypte après la dispersion sanglante du sit-in islamiste de Rabaa en août 2013. « On s’en prend aux coptes et on sait que ça fait beaucoup de bruit, que ça gêne énormément les autorités, que ça divise la Nation. C’est une cible facile, d’autant que les coptes ne sont pas violents eux-mêmes. Ils ne répondent pas à ce genre de violence », analyse encore Robert Solé.

    L'imam de la plus haute institution de l'islam sunnite en Egypte, al-Azhar, a condamné une attaque « infâme ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.