GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: l'attentat dans une église copte ciblait les femmes et les enfants

    media L'attentat a frappé une église dans l'enceinte de la cathédrale copte orthodoxe du Caire, le 11 décembre 2016. REUTERS/Amr Abdallah

    23 morts et 49 blessés dont de nombreux dans un état grave après l'attentat contre l'église Botrossiya située dans l'enceinte de la cathédrale copte orthodoxe du Caire. C'est le dernier bilan donné par le ministère égyptien de la santé. Des funérailles nationales auxquelles participeront le président Abdel Fattah al-Sissi et le pape copte Tawodross II auront lieu lundi après-midi.

    Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

    Toutes les victimes, à une exception près, étaient des femmes et des enfants. La bombe, probablement introduite dans une poussette, a en effet été placée dans la section de l'église réservée aux femmes et aux enfants.

    Selon l'enquête préliminaire, la bombe pesait près de douze kilo et contenait des fragments métalliques destinés à déchiqueter les victimes. Des scènes de colère se sont déroulées aux abords de la cathédrale. La foule a verbalement agressé des célèbres présentateurs de télévision ainsi qu'un haut responsable de la police.

    Malgré leur soutien au président Sissi, un nombre croissant de coptes pense que l'Etat ne les défend pas assez contre les agressions des islamistes. Depuis le début de l'année les coptes ont subi une vingtaine d'agressions perpétrées par des salafistes. Des chrétiens ont été chassés de leur village et leurs biens ou chapelles incendiés sans qu'aucune condamnation ne soit prononcée par la justice.

    A (re)lireEgypte: attentat meurtrier dans la cathédrale copte du Caire

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.