GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Résolution 2334 sur les colonies: la réaction de Netanyahu critiquée

    media Benyamin Netanyahu espère bloquer une éventuelle nouvelle résolution de l'ONU avant le départ de Barack Obama. REUTERS/Dan Balilty

    Il ne s'agit pas d'une suspension mais le gouvernement israélien confirme vouloir limiter ses relations avec les pays qui ont soutenu la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l'ONU. Le texte réclame l'arrêt de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés. Et il a suscité de vives réactions de la part de l'Etat hébreu. La visite du ministre sénégalais des Affaires étrangères a été annulée, tout comme celle du Premier ministre ukrainien, les ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité convoqués. Le gouvernement israélien exprime son mécontentement, mais cette réaction est jugée excessive par certains en Israël.

    Avec notre correspondant à JérusalemGuilhem Delteil

    Yair Lapid partage le jugement de Benyamin Netanyahu sur la résolution du Conseil de sécurité. « Cette décision est mauvaise, dangereuse, mal avisée et Israël ne l'appliquera pas », affirme le chef du parti centriste Yesh Atid, aujourd'hui principal opposant au Premier ministre. Mais la réaction du gouvernement israélien, poursuit-il, « n'est pas une politique. C'est de l'hystérie ». Et lui de réclamer que Benyamin Netanyahu vienne rendre des comptes à la Knesset, le Parlement israélien.

    Cette réaction du gouvernement « aide les Palestiniens à réaliser leur rêve de voir Israël isolé diplomatiquement », juge de son côté Dov Weisglass, qui fut le directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre Ariel Sharon. « Netanyahu entraîne Israël dans les abîmes », juge quant à lui le quotidien Haaretz. Il qualifie la réaction du Premier ministre de « destructrice » et regrette qu'il ferme des « canaux de dialogue avec des pays dont Israël aura besoin dans l'avenir ».

    Sous le feu des critiques, Benyamin Netanyahu maintient, lui, sa position: « Israël, assure t-il, ne va pas tendre l'autre joue ». Il espère ainsi bloquer une éventuelle nouvelle résolution de l'ONU avant le départ de Barack Obama.

    « Limitation temporaire des relations »

    Après avoir rappelé ses ambassadeurs en Nouvelle-Zélande et au Sénégal, annulé le programme israélien d'aide au Sénégal et suspendu celui destiné à l'Angola, le gouvernement de l'Etat hébreu annonce ce mardi qu'il « limite temporairement » ses relations avec les pays ayant voté la résolution onusienne, la France en fait partie... 

    « Nous appelons ça une limitation temporaire des relations, surtout au niveau des contacts que nous avons avec les ambassades de ces pays ici en Israël et aussi les voyages des hauts dignitaires israéliens dans ces pays en question. Ainsi que des personnalités de ces pays ici en Israël », détaille Emmanuel Nahshon, le porte-parole du Ministère israélien des Affaires étrangères.

    Concernant la France, ce dernier explique qu'« il est très important d’indiquer que la France est un pays ami et continue d’être un pays ami. Et que cette mesure est donc de nature temporaire. Son but est d’exprimer notre colère et notre désarroi face au vote de la France aux Nations unies sur une résolution que nous estimons être anti-israélienne. »

    La décision isarélienne concerne la France, le Royaume-Uni, la Russie, la Chine, le Japon, l'Ukraine, l'Angola, l'Egypte, l'Uruguay, l'Espagne, le Sénégal et la Nouvelle-Zélande. Membres du Conseil de Sécurité, le Venezuela et la Malaisie ont également voté le texte mais n'ont pas de liens diplomatiques avec Israël.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.