GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accord sur le Brexit: c'est «une bonne nouvelle pour l'économie française» (Le Maire)
    • Electricité: fermeture possible des centrales à charbon françaises après 2020 (gestionnaire)
    • Accord sur le Brexit: Shailesh Vara, secrétaire d'Etat britannique pour l'Irlande du Nord annonce sa démission
    • Brexit: Donald Tusk annonce un sommet européen le 25 novembre pour signer l'accord de retrait
    • Argentine: le Parlement adopte un budget d'austérité conforme à l'accord avec le FMI (officiel)
    Moyen-Orient

    La Turquie et la Russie d’accord pour un cessez-le-feu en Syrie?

    media Le président russe Vladimir Poutine (g) avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'une conférence de presse à Istanbul, le 10 octobre 2016. REUTERS/Osman Orsal

    La Turquie et la Russie se seraient entendues sur un accord de cessez-le-feu qui devrait entrer en vigueur à minuit dans toute la Syrie, a annoncé mercredi 28 décembre, l'agence progouvernementale Anadolu. Une annonce qui n’a cependant été confirmée ni par Moscou, ni par Ankara qui se montrent encore extrêmement prudents.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

    Un cessez-le-feu est possible à tout moment mais rien n’est encore joué : le chef de la diplomatie turque, prudent, n’a pas confirmé la mise en place d’un cessez-le-feu à minuit mercredi soir même si Ankara et Moscou discutent toujours.

    La Turquie dit vouloir faire taire les armes et mettre en place des négociations sur un éventuel processus de paix, et c’est peut-être sur ce dernier point justement que les choses sont encore bloquées : le ministre Cavusoglu l’a répété encore aujourd’hui, il n’y aura pas de solution politique en Syrie avec Bachar el-Assad à la tête du pays.

    La question est donc de savoir qui pourrait participer aux négociations de paix qui pourraient avoir lieu en janvier au Kazakhstan : la Turquie refuse notamment la présence des milices kurdes, une antenne du PKK selon Ankara, qui devraient être exclus du processus au même titre que l’organisation Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.