GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Cessez-le-feu en Syrie: les Kurdes marginalisés?

    media Un combattant des forces kurdes, posté à une cinquantaine de kilomètres de Raqqa, en octobre 2015. AFP PHOTO / DELIL SOULEIMAN

    Après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu plus ou moins respecté en Syrie, la Russie annonce qu'elle veut faire adopter une résolution afin que l'ONU apporte son soutien à cette trêve négociée par Moscou et Ankara. Ce tournant dans le conflit syrien risque de marginaliser les Kurdes de Syrie très présents dans le nord du pays où ils luttent contre le groupe Etat islamique (EI).

    La Russie, la Turquie et l'Iran veulent parrainer de nouvelles négociations de paix entre le régime de Bachar el-Assad et l'opposition syrienne. Mais les Kurdes de Syrie, eux, ne sont pas invités.

    Joint par RFI, un responsable du Parti de l'union démocratique (PYD) confirme que la principale force politique kurde syrienne est tenue à l'écart de l'initiative annoncée cette semaine par Vladimir Poutine.

    Peut-être une condition posée par la Turquie, dont la priorité absolue est d'arrêter la progression des milices kurdes syriennes à sa frontière.

    Pas de lutte contre l'EI sans Kurdes

    Ankara est même intervenue militairement en Syrie ces derniers mois pour empêcher ces forces kurdes d'étendre les territoires qu'elles contrôlent et pour lesquels elles revendiquent un statut d'autonomie.

    La Turquie est elle-même confrontée à une rébellion kurde, celle du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), étroitement lié à celle de Syrie.

    Ces derniers mois, Ankara a vivement critiqué les États-Unis, qui soutiennent militairement les forces kurdes syriennes. Ces dernières ont en effet montré leur efficacité dans le combat contre le groupe Etat islamique.

    Les Forces démocratiques syriennes, formées autour des milices kurdes, se préparent d'ailleurs à l'offensive contre Raqqa, la capitale autoproclamée de l'organisation jihadiste en Syrie. Pour qui prétend lutter contre le groupe Etat islamique, il est aujourd'hui difficile de se passer des Kurdes de Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.