GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Iran: stérilisation des prostituées SDF, la proposition fait scandale

    media Femme à Téhéran, Iran. Amos Chapple/Getty Images

    En Iran, la question de la stérilisation des femmes sans domicile fixe, toxicomanes et prostituées, a provoqué un vif débat. Accusé de soutenir une telle initiative, le gouvernement s'est attiré les foudres de la presse conservatrice.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Tout a commencé il y a quelques jours avec la publication d'un reportage et de photos particulièrement dures sur une cinquantaine de toxicomanes, notamment des femmes sans domicile fixe (SDF).

    Celles-ci dormaient dans des tombes, dans un cimetière à l'ouest de Téhéran. Ces images avaient provoqué une grande émotion dans le pays.

    Réagissant à ces photos, un caricaturiste connu a affirmé sur les réseaux sociaux qu'il fallait rendre stériles les femmes toxicomanes vivant dans la rue pour empêcher la naissance « d'enfants malades et génétiquement faibles ».

    Ces commentaires ont provoqué une nouvelle polémique, certains les assimilant « aux projets nazis ».

    La prostitution officiellement interdite

    Les médias conservateurs se sont emparés de l'affaire en accusant la vice-présidente chargée des Droits de la femme de prôner également une telle action. Ce qu'elle a démenti.

    L'affaire est revenue sur le devant de la scène ce dimanche 1er janvier avec les déclarations d'un vice-gouverneur de Téhéran, selon lequel, il fallait « convaincre » et non obliger ces femmes de se faire stériliser, car 20% d'entre elles ont le sida et sont incapables de garder leurs enfants.

    Aucun chiffre n'existe sur la prostitution, pourtant interdite en Iran. Ces dernières années, avec l'augmentation de la pauvreté, de plus en plus d'enfants, parfois très jeunes, mendient à Téhéran. Certains sont vendus ou « loués » par leurs parents à des bandes criminelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.