GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: raids aériens intenses dans le Nord à l'approche des pourparlers de paix

    media Une école détruite dans la vieille ville d'Alep, le 17 décembre 2016. REUTERS/Omar Sanadiki

    En Syrie, alors que régime et opposition doivent débuter des pourparlers ce 23 janvier, les combats redoublent d’intensité. Une trêve est pourtant censée être en vigueur depuis deux semaines. Le principal front reste la région de Wadi Barada près de Damas, mais dans le nord dans les provinces d’Alep et d’Idleb les forces gouvernementales multiplient les bombardements.

    « Les avions militaires du régime ont intensifié leurs frappes dans la province d'Alep après minuit », a rapporté mercredi l'OSDH, en précisant que plusieurs villes et localités avaient été visées, notamment Atareb et Khan al-Assal, des fiefs de la rébellion.

    Dans la province voisine d'Idleb (nord-ouest), contrôlée par une alliance entre des rebelles et le Front Fateh al-Cham (ex-branche syrienne d'al-Qaïda), des avions militaires syriens ont bombardé la localité de Taftanaz, tuant trois rebelles, selon l'OSDH.

    Ces bombardements sont menés alors qu'une trêve instaurée le 30 décembre par la Russie, allié du régime, et la Turquie, qui soutient des groupes rebelles, est toujours officiellement en vigueur malgré des violations quotidiennes. Mais pour Youcef Seddik, militant de l’opposition joint par RFI, les combats n'ont pas cessé et les populations civiles en font toujours les frais : « La campagne à l’ouest et au sud d’Alep a été bombardée sans interruption durant les douze derniers jours alors qu’on est censé observer une trêve. Il y a eu des tirs d’artillerie et des raids aériens menés par les forces du régime et l’armée russe. »

    « Bien sûr les frappes aujourd’hui n’ont rien à avoir avec celles que nous avons connues durant les deniers mois, reconnaît Youcef Seddik. Les bombardements actuels sont beaucoup moins intenses mais il y a clairement une violation de la trêve. Durant les dernières 48h plusieurs localités ont été bombardées. Parmi elles, la ville d’Atareb. Une ville surpeuplée où ont trouvé refuge la plupart des déplacés, ceux qui ont été évacués d’Alep. »

    L'OSDH a également rapporté des frappes aériennes sur plusieurs villages de la Ghouta orientale, bastion rebelle dans la province de Damas. Cette région, visée par des tirs d'artillerie sporadiques, a été la cible de l'armée de l'air pour la première fois depuis la trêve.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.