GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L’Iran et la Syrie renforcent leur coopération économique

    media Le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri (d) accueille le Premier ministre syrien à Téhéran, le 17 janvier 2017. HO / IRANIAN PRESIDENCY / AFP

    A l'occasion de la visite du Premier ministre syrien Imad Khamis à Téhéran, l'Iran et la Syrie ont signé ce mardi 17 janvier une série d'accords pour renforcer leur coopération économique.

    Au total, cinq accords ont été signés entre les responsables des deux pays, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi. Le premier concerne l'attribution d'une licence de téléphonie mobile en Syrie à un opérateur iranien. Le second attribue à l'Iran 5 000 hectares pour la création d'un terminal pétrolier sur la côte méditerranéenne.

    La Syrie a également accordé à l'Iran l'exploitation des mines de phosphate d'Al-Shargiya, situées à une cinquantaine de kilomètres au sud de la ville antique de Palmyre, qui étaient tombées aux mains du groupe Etat islamique en 2015. Enfin, selon le Premier ministre syrien, l'Iran va également investir dans le développement d'un port syrien en Méditerranée.

    Les deux pays entretiennent une alliance stratégique depuis des décennies, mais le conflit en Syrie a intensifié l'implication de la République islamique qui veut renforcer sa présence après les récentes victoires de l'armée syrienne contre les rebelles, en particulier à Alep.

    Téhéran apporte une aide financière, politique et militaire à l'armée syrienne en envoyant notamment sur place des « conseillers militaires » et des « volontaires » qui se battent contre les rebelles armés. L'Iran parraine également aux côtés de la Russie et de la Turquie les négociations d'Astana prévues le 23 janvier pour un règlement du conflit en Syrie.

    A l'heure où les belligérants syriens et leurs soutiens internationaux se préparent à de nouveaux pourparlers se pose d'ores et déjà la question de la reconstruction du pays, si les armes finissaient par se taire. Iran et Russie, alliés du régime de Damas, pourraient bien alors se retrouver en première ligne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.