GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    • Injures envers Alain Finkielkraut: un homme a été placé en garde à vue (parquet de Paris)
    Moyen-Orient

    Pourparlers d’Astana: le point sur les combats en Syrie

    media Un char de l'armée syrienne près de la ville de Deir Ezzor, le 12 novembre 2016. Ayham al-Mohammad / AFP

    Les délégations des rebelles et du gouvernement syriens se retrouvent ce lundi matin à la table de négociations à Astana, capitale du Kazakhstan, sous l’égide de la Russie, de la Turquie et de l’Iran. Une rencontre qui a pour objectif de renforcer le cessez-le-feu, qui tient globalement partout en Syrie à l’exception de la région de Wadi Barada, au nord-ouest de Damas. En revanche, les fronts impliquant les jihadistes de l’Etat islamique sont très actifs.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Le niveau de violence a sensiblement baissé depuis fin décembre sur les fronts tenus par les rebelles proches de la Turquie ou de l’Arabie saoudite. En revanche, des combats acharnés se déroulent entre l’armée syrienne et ses alliés d’une part, et le groupe Etat islamique de l’autre.

    A Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, la bataille qui fait rage sans interruption depuis dix jours a déjà fait, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, plus de 250 morts, dont une cinquantaine de civils.

     → A (RE)LIRE : Ouverture des pourparlers de paix sur la Syrie ce lundi à Astana au Kazakhstan

    Dans cette région proche de la frontière avec l’Irak, l’armée syrienne a reçu d’importants renforts du Hezbollah libanais, acheminés par voie aérienne. Les troupes gouvernementales tentent de rétablir la jonction entre les deux parties de leur enclave de 30 kilomètres carrés, coupée en deux par les jihadistes. Elles sont appuyées par des vagues incessantes de raids menés par les avions russes et syriens.

    Palmyre en ligne de mire

    L’armée syrienne et ses alliés sont à l’offensive dans la province centrale de Homs. Ils tentent de sécuriser l’aéroport militaire T4, qui a failli être encerclé par les jihadistes en provenance de Palmyre. Leur but est de reprendre la cité antique réoccupée le 10 décembre par le groupe Etat islamique.

    Enfin, l’armée syrienne a ouvert un troisième front face aux jihadistes, à l’est d’Alep. Elle a repris ce week-end quatre localités, situées à mi-chemin entre Alep et Al-Bab. Cette ville, tenue par le groupe Etat islamique, est encerclée depuis un mois par des rebelles appuyés par la Turquie, qui peinent à avancer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.