GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Pourparlers d'Astana: les rebelles syriens repartiront au combat en cas d'échec

    media Les pourparlers de paix sur la Syrie parrainés par la Russie, la Turquie et l'Iran à Astana au Kazakhstan, le 23 janvier 2017. REUTERS/Mukhtar Kholdorbekov

    Les pourparlers ont commencé ce 23 janvier 2017 à Astana, un rendez-vous qui illustre le rôle de premier plan que joue depuis des mois la Russie dans le conflit syrien. Diplomates russes et turcs sont donc réunis avec des émissaires du président Bachar el-Assad et les rebelles syriens, qui ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils continueraient le combat si les négociations échouaient.

    Avec notre envoyée spéciale au Khazakstan, Muriel Pomponne

    Toutes les délégations sont réunies dans le même grand hôtel ultra moderne d’Astana, dans lequel on ne peut entrer qu’en montrant patte blanche. Avec cette conférence, la capitale kazakhe connaît une agitation inhabituelle, surtout en cette saison, quand la deuxième capitale la plus froide du monde est battue par les vents et les bourrasques de neige.

    Avec une heure de retard, la cérémonie d’ouverture des pourparlers d’Astana retransmis à la télévision, a réuni dans la même grande salle les représentants des autorités syriennes et les représentants des combattants rebelles. Enfin, « presque tous » car certains ont refusé de figurer sur la même photo que les dirigeants de Damas. Ils ont écouté le message d’accueil que leur a transmis le président kazakh Nazerbaiev et les discussions ont commencé à huis clos.

    A (RE)LIRE : Pourparlers d’Astana, le point sur les combats en Syrie

    D’après certaines sources, rebelles et représentants de Damas ne seraient plus autour de la même table. Sont-ils dans des pièces séparées ? En tout cas, on aurait à nouveau à faire à des discussions indirectes, avec la médiation des pays qui parrainent la rencontre. Sur la forme, on n'en serait donc guère plus loin qu’à Genève.

    Sur le fond des pourparlers, il s’agirait surtout de discussions sur le cessez-le-feu et sur certains aspects humanitaires. Même avec un ordre du jour réduit, cela ressemble à un tour de force à réaliser dans les 24 heures imparties par les Russes.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.