GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Turquie menace d'annuler l'accord sur les migrants signé avec la Grèce

    media Les huit militaires turcs, accusés par Ankara d'avoir participé au putsch manqué du 15 juillet, arrivent sous escorte à la Cour suprême, le 26 janvier 2017. La Cour a refusé leur extradition. REUTERS/Alkis Konstantinidis

    Le gouvernement turc est en colère et il le fait savoir : Ankara exige d’Athènes l’extradition de huit soldats accusés d’avoir participé à la tentative de putsch du 15 juillet dernier. La cour suprême grecque a refusé jeudi leur extradition. Une décision « politique », selon les autorités turques, qui menacent désormais de déchirer l’accord sur les migrants conclu avec l’Europe au printemps dernier.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    La Turquie avait déjà menacé l’Europe de rompre l’accord sur les réfugiés si Bruxelles ne levait pas les visas pour ses ressortissants. Ankara a brandi la même arme aujourd’hui, devant le refus, signifié à deux reprises par Athènes de l’extradition de ces huit militaires qui avait fui la Turquie après la tentative de coup d’État.

    Pour le pouvoir turc, ces militaires sont des putschistes, un mandat d’arrêt a d’ailleurs été émis contre eux ce vendredi. Pour la Cour suprême grecque, ils sont en danger s’ils rentrent en Turquie et pourraient notamment être victimes de torture. Rien pour améliorer les relations déjà compliquées entre les deux capitales : le chef de la diplomatie turque estime que la Grèce abrite « des traîtres et des terroristes ».

    Non seulement Ankara menace de rompre l’accord européen, mais le gouvernement turc promet également désormais de réviser ses relations bilatérales avec le voisin grec.

    La fuite de huit militaires turcs en Grèce met Athènes sous pression

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.