GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe EI tire sur des habitants près d’al-Bab

    media Un rebelle syrien dans le nord du pays à al-Bab le 8 février 2017. REUTERS/Khalil Ashawi

    L’étau se resserre sur la ville d’al-Bab, dernier bastion jihadiste dans la province d’Alep. L’armée syrienne et ses forces supplétives ont encore progressé au Sud, les Turcs et leurs alliés sont à l’offensive à l’Est, au Nord et à l’Ouest. L’affaiblissement du groupe Etat islamique a poussé la population à se rebeller dans certaines localités.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Les jihadistes se sont retirés d’Abou Taltal, situé à 3 kilomètres d’al-Bab, après des combats avec les habitants. Ce village est le dernier avant-poste avant la localité de Tadef, principale ligne de défense du groupe Etat islamique sur le flan méridional d’al-Bab.

    Des habitants ont pris les armes pour empêcher les jihadistes de procéder à l’arrestation de jeunes soupçonnés de fournir des renseignements à l’armée syrienne, qui avance rapidement dans le secteur.

    Selon des sources proches de Damas, six jihadistes et quatre habitants du village auraient été tués dans ces combats. Après s’être retirés, les combattants du groupe Etat islamique ont pilonné Abou Taltal pour entraver la progression de l’armée gouvernementale.

    Appuyées par des unités d’élite du Hezbollah libanais et par l’artillerie et les avions russes, les troupes syriennes ne sont plus qu’à trois kilomètres de la ville. Mercredi 8 février, elles ont repris des collines qui surplombent les lignes de ravitaillement des jihadistes autour d’al-Bab.

    Dans le même temps, l’armée turque et des rebelles syriens regroupés au sein d’une coalition appelée le Bouclier de l’Euphrate augmentent la pression contre les jihadistes sur les autres fronts de la ville. Pour l’instant, aucun incident n’a eu lieu entre les deux armées, syrienne et turque.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.