GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Ayrault se dit inquiet de l'attitude de Damas avant les négociations

    media Jean-Marc Ayrault a notamment pointé de trop nombreuses violations de la trêve par Damas. REUTERS/Charles Platiau

    Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault et l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie Staffan de Mistura se sont entretenus vendredi 10 février à Paris notamment sur la reprise des négociations inter-syriennes prévue le 20 février prochain à Genève. La France souhaite que ces négociations reprennent sous l'égide de l'ONU et qu'elles soient crédibles pour permettre un retour durable de la paix en Syrie.

    Jean-Marc Ayrault a exprimé son inquiétude face à l'attitude de Damas qui pourrait faire échouer les pourparlers inter-syriens. « A Genève, l’année dernière, le régime par son intransigeance avait rendu tout dialogue impossible. Aujourd’hui, son attitude nous fait craindre qu’un scénario de ce type se répète », souligne-t-il.

    Pour Staffan de Mistura, un autre danger menace ces négociations. « Il y a un danger (...), c’est une ville pas loin de Damas. On a beaucoup demandé aux Russes et aux Turcs de nous aider à contrôler cette situation parce que cela pourrait devenir une occasion pour éviter les pourparlers, ou même pour casser la trêve », insiste-t-il.

    Le ministre des affaires étrangères compte aussi sur la Russie, l'Iran et la Turquie pour convaincre le régime syrien de dialoguer avec l'opposition. Une opposition qui doit être la plus large et la plus inclusive possible. « Le Haut conseil pour les négociations qui est dirigé par Riad Hijab, je souhaite qu’il puisse former rapidement une délégation qui soit inclusive et qui rassemble les groupes, notamment les groupes armés qui ont participé à l’accord de trêve, mais aussi d’autres personnalités de l’opposition qui partagent le même objectif : celui d’une transition démocratique en Syrie », a-t-il appelé de ses vœux.

    A (RE)LIRE → En Syrie, quatre guerres dans un conflit

    En attendant le 20 février, Jean-Marc Ayrault et Staffan de Mistura ont souligné l'importance du respect de la trêve, objet de violations répétées de la part du régime notamment, et le déploiement de l'aide humanitaire à la population civile. Des impératifs à la reprise des discussions de paix.

    Il y a un impératif humanitaire, mais aussi un impératif moral, mais aussi un impératif politique, car il faut bien se dire que si ces progrès ne sont pas suffisants, la négociation que nous appelons de nous vœux ne pourra pas démarrer sous de bons auspices. Et pour nous, c'est notre priorité absolue.

    Jean-Marc Ayrault

    Ministre des Affaires étrangères

    11/02/2017 - par Jelena Tomic Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.