GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
Aujourd'hui
Dimanche 24 Février
Lundi 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: après deux ans de calme précaire, les combats reprennent près de Damas

    media Dans le quartier de Douma, près de Damas, le 19 février 2017. REUTERS/Bassam Khabieh

    En Syrie, des fronts calmes depuis des mois à Damas et dans le sud du pays se sont embrasés à quelques jours des négociations de paix de Genève, prévues le 23 février sous l’égide des Nations unies.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Après deux ans de calme relatif, le canon s’est remis à tonner dans le quartier de Qaboun, à l’entrée nord-est de Damas. Les pilonnages à l’artillerie et aux roquettes de gros calibres ont fait au moins 16 morts depuis samedi 18 février, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

    Cette escalade militaire s’accompagne de déploiement d’importants renforts de l’armée syrienne sur ce front. L’Observatoire syrien et des médias proches de Damas évoquent l’imminence d’une vaste offensive de l’armée dans le but de chasser les rebelles des alentours de la capitale. Le quotidien pro-gouvernemental Al-Watan rapporte qu’une délégation militaire composée d’officiers syriens et de conseillers russes a effectué une tournée d’inspection sur ce front, avant la reprise des hostilités.

    A Deraa, dans le Sud, les combats violents se poursuivent après le lancement par les rebelles et les jihadistes d’une offensive contre la partie de la ville contrôlée par le gouvernement. Avec le soutien de dizaines de raids de l’aviation russe et syrienne, l’avancée des insurgés a été stoppée ; mais l’armée syrienne n’a toujours pas repris les positions qu’elle a perdues.

    Les combats se poursuivent aussi dans le centre de la Syrie entre l’armée et le groupe Etat islamique. Les troupes gouvernementales avancent sur plusieurs axes dans le désert et ne sont plus qu’à 18 kilomètres de la cité antique de Palmyre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.