GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: l'armée turque et ses alliés syriens s'emparent d'al-Bab, fief de l'EI

    media Vue générale de la ville syrienne d'al-Bab. Photo prise le 2 février 2017. Des rebelles syriens pro-turcs ont annoncé la «libération totale» d'al-Bab, dernier fief dans le nord de la Syrie du groupe jihadiste Etat islamique (EI). REUTERS/Khalil Ashawi

    Après une bataille qui a duré 100 jours, l’armée turque et les rebelles syriens qu’elle soutient ont pris la ville d’al-Bab, dernier bastion du groupe Etat islamique dans la province septentrionale d’Alep. Le ministre turc de la Défense Fikri Isik a déclaré que la cité de 100 000 habitants est «presque entièrement» sous contrôle.

    L’agence de propagande Amaq du groupe Etat islamique a reconnu la défaite des jhadistes à al-Bab. Dans un communiqué publié jeudi, elle affirme que les combattants se sont retirés la veille de la ville vers Raqqa, la capitale autoproclamée de l’organisation extrémiste, à 180 kilomètres plus à l’est. Les armées turque et syrienne, qui encerclent al-Bab, avaient laissé ouvertes des routes secondaires en prévision d’un repli des jihadistes, indique notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a rapporté que les rebelles pro-turcs ont ratissé 70 % d’al-Bab. Ils y ont désamorcé des dizaines de mines et d’engins piégés. Les opérations de sécurisation se déroulent lentement, par crainte de la présence dans la partie restante de snipers ou de kamikazes du groupe Etat islamique.

    Dernier verrou avant Raqqa

    Ces dernières semaines, les combats ont été violents à al-Bab, les bombardements de l'artillerie et de l'aviation turque ont fait plusieurs dizaines de victimes civiles. Al-Bab était le dernier bastion de l'organisation jihadiste dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, à la frontière turque.

    Les troupes turques sont entrées en Syrie à la fin du mois d'août dernier, aux côtés de groupes rebelles syriens. L'opération « Bouclier de l'Euphrate » a un double objectif : faire reculer le groupe Etat islamique et aussi lutter contre un autre ennemi d'Ankara, les Kurdes, puisqu'il s'agit d'empêcher l'établissement d'un vaste territoire kurde syrien autonome à la frontière turque. La chute d'al-Bab est celle d'un important verrou avant Raqqa, capitale autoproclamée du groupe Etat islamique en Syrie, à moins de 200 km d'al-Bab.

    La Turquie a perdu dans la bataille d’al-Bab près de 70 soldats. L’agence Amaq affirme que les jihadistes ont tué près de 400 militaires turcs et rebelles alliés, tandis que les pertes du groupe Etat islamique s’élèverait à des centaines de morts. L’OSDH a répertorié, pour sa part, la mort de 125 civils.

    →(Re)lire: En Syrie, quatre guerres dans un conflit 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.