GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L’armée irakienne frappe des positions du groupe EI en Syrie

    media Un Sukhoi Su-25 de l'armée de l'air irakienne (photo d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    L'armée irakienne a pour la première fois bombardé des cibles de l'organisation Etat islamique en Syrie. L'opération s'est faite en accord avec Damas, selon un responsable syrien.

    L'aviation irakienne a bombardé des positions de l'organisation Etat islamique, à Boukamal et Housseibeh, deux villes situées à la frontière syrienne. Le Premier ministre irakien a expliqué que cette opération « menée avec succès » était liée à des attentats sanglants commis à Bagdad par le mouvement jihadiste.

    Les combattants de l'organisation Etat islamique sont poussés dans leurs retranchements. A Mossoul, la deuxième ville d'Irak, les forces gouvernementales ont pénétré ce vendredi dans la partie ouest de la ville, qu'elles espèrent reconquérir. La partie est a été libérée en janvier au terme de trois mois d'affrontements. Mossoul est le dernier grand bastion des jihadistes en Irak.

    En Syrie, l’organisation Etat islamique vient de perdre un de ses fiefs, la ville d'al-Bab, dans le nord du pays. Les Turcs qui ont mené l'opération avec des rebelles syriens ont confirmé ce vendredi avoir totalement pris le contrôle des lieux. Pourtant, les jihadistes ne sont pas vaincus partout et ils gardent une grande capacité de nuisance, en commettant régulièrement des attentats-suicide.

    Une attaque à la voiture piégée près d'al-Bab ce vendredi 24 février a ainsi fait au moins 51 morts, dont une majorité de civils. Elle a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.