GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Plan de paix avorté au Proche-Orient: nouvelles révélations du journal «Haaretz»

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ce dimanche 5 mars 2017 pendant la réunion de son gouvernement à Jérusalem. REUTERS/Abir Sultan/Pool

    Benyamin Netanyahu a t-il fait avorter un plan de paix régional? C'est ce qu'affirme ce dimanche le journal israélien «Haaretz». Il publie un document datant du mois de septembre dernier et qui évoque la reprise d'un processus de paix israélo-palestinien dans le cadre de négociations avec les pays arabes. Cette initiative aurait été soutenue par l'opposition israélienne qui aurait alors accepté de former un gouvernement d'union nationale. Mais les négociations auraient finalement échoué en octobre, Benyamin Netanyahu faisant - selon le quotidien israélien - marche arrière.

    avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Ce sont des révélations en deux temps de Haaretz. Il y a quinze jours, le journal évoquait la tenue d'un sommet secret en février 2016 à Aqaba, en Jordanie. Et ce dimanche, le même journal écrit qu'à l'issue de ce sommet, le Premier ministre israélien aurait alors pris contact avec le chef de l'opposition de centre-gauche. Il aurait demandé à Yitzhak Herzog de le soutenir dans sa volonté de relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes en acceptant de former un gouvernement d'union nationale.

    Selon Haaretz, le chef de l'Union sioniste aurait répondu plutôt favorablement. Benyamin Netanyahu et Yitzhak Herzog s'étaient mis d'accord sur les contours d'une nouvelle initiative de paix : une négociation régionale avec les pays arabes sunnites visant à sceller un accord de paix entre Israël et l'ensemble de ses voisins, des concessions territoriales à l'égard des Palestiniens et un certain gel de la construction dans les colonies israéliennes.

    Une rencontre au Caire avec le président égyptien Sissi était évoquée pour le mois d'octobre. Mais finalement, écrit Haaretz, le Premier ministre a fait marche arrière. Il était mis sous pression, dit le journal, par l'un de ses partenaires de coalition: le parti pro-colons Le Foyer Juif.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.