GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Juin
Vendredi 23 Juin
Samedi 24 Juin
Dimanche 25 Juin
Aujourd'hui
Mardi 27 Juin
Mercredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: percée des forces irakiennes dans la vieille ville de Mossoul

    media 17 mars 2017. De la fumée près du minaret Al-Habda de la Grande Mosquée Al-Nouri, où Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI, a fait son unique apparition publique en juillet 2014. REUTERS/Youssef Boudlal

    Cinq mois après le début de l'offensive sur Mossoul, les forces irakiennes se sont emparées d'une mosquée et d'un marché dans la vieille ville, prélude à la reconquête de ce quartier stratégique aux mains du groupe Etat islamique (EI). C'est notamment au coeur de la vieille ville que se trouve la grande mosquée Al-Nouri, lieu très symbolique.

     

    Avec nos envoyés spéciaux à Mossoul, Sami Boukhelifa et Boris Vichith

    La bataille pour la libération de Mossoul se poursuit. La célèbre mosquée al-Nouri, là où le chef autoproclamé du groupe Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, est apparu en 2014 pour annoncer la restauration du « califat », et bien cette mosquée est désormais dans la ligne de mire des forces irakiennes.

    Moins de 800m les séparent de ce lieu davantage symbolique que stratégique. Selon le général Tamer Tourab, chef des opérations sur place, l’EI a déployé ses meilleurs combattants pour défendre l’édifice religieux.

    « Nous n’avons plus d’appui aérien à cause des intempéries. Mais cela ne nous empêchera pas de reprendre à Daech, durant les prochains jours, la mosquée al-Nouri. 700 ou 800 mètres nous séparent encore de la mosquée. Les jihadistes savent très bien que ce quartier de la vieille ville où se trouve la mosquée est leur dernier bastion. La vieille ville constitue encore un verrou. Il n’y a que des ruelles étroites où les blindés ne passent pas. Nous avons encerclé en grande partie la vieille ville. Daech y a déployé ses meilleurs combattants : les divisons ouzbèke, tchétchène et arabe. Grâce à Dieu nous les avons en partie éliminés. Nous avons même fait prisonnier le numéro 2 de la division tchétchène de Daech. Dès que la vieille ville sera reprise, le retour en terrain classique marquera la fin de Daech.
    Selon le général Tamer Tourab, chef des opérations sur place, l’EI a déployé ses meilleurs combattants pour défendre l’édifice religieux 17/03/2017 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.