GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: manifestation tendue contre l'augmentation des impôts

    media Beyrouth, le 19 mars 2017. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés devant le siège du gouvernement (au dernier plan) pour protester contre l'augmentation des impôts. REUTERS/Alia Haju

    Des incidents ont éclaté, dimanche à Beyrouth, entre les forces de l’ordre et des manifestants qui protestaient contre l’augmentation des impôts et la corruption qui mine le pays. Le Premier ministre, Saad Hariri, a été accueilli à coups de bouteilles d’eau et de jets de bâtons alors qu’il s’adressait aux manifestants.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Des milliers de personnes ont répondu à l’appel de partis politiques et de mouvements de la société civile, pour protester contre l’augmentation des impôts et des taxes pour financer une nouvelle grille des salaires dans le secteur public et les forces armées.
    Les manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville de Beyrouth, non loin du Grand Sérail, qui abrite les bureaux du Premier ministre.

    L’armée et la police ont déployé un important dispositif de sécurité pour empêcher les protestataires de marcher vers le siège du chef du gouvernement. Mais la tension est vite montée lorsque des groupes de jeunes ont tenté de forcer les barrières de sécurité, alors que la foule scandait des slogans accusant la classe politique de corruption et de collusion avec les plus nantis.

    Le Premier ministre Saad Hariri a tenté de calmer les manifestants en s’adressant à eux par haut-parleur, pour les rassurer que son gouvernement prendra en compte leurs revendications. Mais son discours a été interrompu par des slogans hostiles et des jets de bouteilles d’eau et d’autres objets. Il a poursuivi son allocution et, en soirée, il a appelé les manifestants, dans un tweet, à amorcer un « dialogue positif » avec le gouvernement.

    Toutefois, la grogne sociale semble s’installer au Liban et une autre manifestation est prévue mercredi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.