GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    [Reportage] Mossoul: condamné à mort par Daech pour avoir sauvé des Yézidies

    media Les femmes yézidies sont utilisées comme des esclaves sexuelles par les combattants de l'organisation EI (photo d'illustration). REUTERS/Asmaa Waguih

    Les familles qui vivent dans les quartiers libérés de Mossoul sont marquées par les stigmates des combats, après trois années passées dans l’enfer des jihadistes. Nos envoyés spéciaux à Mossoul ont rencontré l’une d’elles. Le fils ainé, Firas Moayid, âgé de 46 ans, a été arrêté et condamné à mort par l’organisation Etat islamique qui lui reprochait notamment d’avoir aidé des femmes yézidies, traitées comme des esclaves sexuelles par les combattants du groupe EI, à fuir la ville. Il est aujourd’hui porté disparu.

    Avec nos envoyés spéciaux à Mossoul, Sami Boukhelifa et Boris Vichith

    Dans une vidéo publiée sur internet par les jihadistes, Firas Moayid s’exprime. Détenu par le groupe EI, il fait part de ses dernières volontés. Il porte une combinaison orange, celle des condamnés à mort. A la vue de cet enregistrement, la mère et les sœurs de Firas sont en pleurs. L’un de ses frères, Nibras, lève la tête vers le ciel comme pour empêcher ses larmes de couler.

    « Il y avait une Yézidie détenue par Daech qui a réussi à s’enfuir. En cherchant à se cacher quelque part, elle est tombée sur mon frère. Il a fait face à ses responsabilités et l’a amenée chez nous. Elle est restée un mois ici. Nous avons essayé de lui apprendre l’arabe. Je lui ai donné la pièce d’identité d’une de mes filles et nous avons payé un passeur pour la faire sortir de Mossoul », explique son frère.

    Firas Moayid ne s’arrête pas là. Selon ses frères et sœurs, il était déterminé à sauver le plus de Yézidies possible. « La deuxième fille yézidie, Firas l’a achetée à un combattant de Daech. Ce jihadiste avait bien compris que Mossoul allait être reprise par l’armée. Il a tout vendu et a pris la fuite vers l’étranger ». Cette femme est alors recueillie à son tour par Firas et exfiltrée de Mossoul.

    Dans la foulée, le frère aîné de la famille Moayid est arrêté par le groupe EI. A-t-il été exécuté ou a-t-il été libéré par l’armée au moment du début de l’offensive contre les jihadistes à Mossoul ? Sa mère, ses frères et ses sœurs préfèrent croire à la deuxième possibilité. Ils s’accrochent à l’espoir de le voir revenir bientôt.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.