GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Aujourd'hui
Lundi 29 Mai
Mardi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: manifestation de la gauche contre l'occupation et pour la paix

    media Près de 2000 personnes, selon les organisateurs, des juifs et des arabes, ont répondu à l'appel du bloc de la paix et ont marché dans les rues de Jérusalem, le 1er avril 2017. RFI/Michel Paul

    En Israël, une manifestation pour la paix et contre l'occupation s'est tenue samedi 1er avril 2017 à l'initiative de plusieurs organisations et partis de gauche, notamment le mouvement La paix maintenant, quelques heures seulement après un nouvel attentat au couteau dans la vieille ville de Jérusalem.
     

    avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    « La réponse à la droite, c'est Israël et la Palestine », scandent les manifestants.. Près de 2000 personnes, selon les organisateurs, des juifs et des arabes ont répondu à l'appel du Bloc de la paix et ont marché dans les rues de Jérusalem reliant les deux parties de la ville  pour protester contre un demi-siécle d'occupation et aussi pour la reprise du dialogue israélo-palestinien.

    Pour le professeur Zeev Sternhell, politologue et militant de gauche, il faut tout faire pour mettre un terme à la politique de colonisation du gouvernement israélien. « Il faut essayer de répondre à ce désastre moral, intellectuel et politique que constitue la colonisation !».

    Juifs et arabes doivent mettre fin ensemble à l'annexion rampante de la Cisjordanie. « Ensemble, nous vaincrons ! », ont proclamé plusieurs des orateurs. D'ailleurs le militant pacifiste Michel Warschawski reste optimiste et espère que la situation va bientôt se débloquer.  « Même après cinquante ans on n'accepte pas l'occupation ! On est là pour dire 'non'. Si Netanyahu tombe, je pense que la situation va de débloquer. Dans quelle direction, on n'en sait rien...»

    La gauche prévoit d'organiser prochainement plusieurs autres rassemblement pour marquer le cinquantième anniversaire de l'occupation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.