GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Homs: le dernier quartier évacué par les rebelles

    media Des combattants rebelles syriens quittent le quartier d'al-Waer à Homs avec leur famille. 4 000 personnes ont déjà évacué le quartier. SANA/Handout via REUTERS

    La troisième étape de l’évacuation des rebelles et de leurs familles du quartier d’al-Waer, à Homs, la troisième ville de Syrie, s'est déroulée ce samedi 1er avril. Plus de 1 800 personnes, dont 800 combattants, ont été transportées en bus dans la province d’Idleb, sous contrôle des jihadistes de l’ex-Front al-Nosra.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Dernier quartier de la ville de Homs encore sous le contrôle des rebelles, al-Waer compte près de 40 000 habitants. Ce sont en tout 12 000 personnes, dont 2 500 combattants, qui doivent être évacuées, conformément à un accord négocié sous l’égide de la Russie. L’évacuation de samedi s’est d’ailleurs déroulée sous la surveillance d’officiers russes.

    A ce jour, 4 000 personnes, soit 10 % de la population, ont été évacuées en trois étapes. Les deux premiers convois se sont rendus à Jarablus, une région frontalière de la Turquie sous le contrôle de rebelles pro-turcs. Celui de samedi a choisi la direction d’Idleb, le fief de l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie.

    Selon le gouverneur de Homs Talal Barazi, 700 autres rebelles ont choisi de rester sur place, après avoir régularisé leur situation conformément à une loi d’amnistie décrétée par le président Bachar al-Assad. La pacification d’al-Waer permettra le retour de 50 000 déplacés dans ce quartier, qui comptait avant la guerre 100 000 habitants.

    Seules deux localités importantes, Rastan et Talbissé, sont encore sous le contrôle des rebelles au nord de la province de Homs, la plus vaste de Syrie. Des sources proches du régime affirment que des contacts sont en pour conclure un accord dit de « réconciliation », qui se termine, généralement, par l’évacuation des rebelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.