GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
    • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
    • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
    • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
    • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
    • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
    • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
    • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
    • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)
    Moyen-Orient

    Israël: d'anciens chefs des forces de sécurité dénoncent l'occupation

    media Un chantier à Betar Illit, colonie israélienne en Cisjordanie occupée, le 22 décembre 2016. REUTERS/Baz Ratner

    Deux anciens chefs des services secrets et un ancien commandant de la police israélienne ont participé à une conférence organisée à Jérusalem par Breaking the Silence (Brisons le silence) jeudi soir. Composée d'anciens soldats, cette ONG qui dénonce les agissements de l'armée israélienne dans les Territoires occupés est dans le viseur du gouvernement de Benyamin Netanyahu.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Marine Vlahovic

    Ils s'expriment rarement en public, mais ce soir-là des anciens chefs des forces de sécurité prennent le micro un à un pour dénoncer de leurs voix tremblotantes la politique menée par l'Etat hébreu. Carmi Gillon, qui a dirigé les services secrets israéliens, n'a pas de mots assez durs pour qualifier l'occupation des Territoires palestiniens.

    « C'est un cancer qui fait seulement du mal au pays, c'est un cancer, une maladie que nous devons soigner avec le meilleur remède : celui de cesser l'occupation », lâche-t-il.

    Défense de la liberté d'expression

    La galerie Barbur où se tient lia conférence est menacée de disparition depuis qu'elle a accueilli un évènement similaire récemment. Et Ami Ayalon, ancien gradé de l'armée le martèle, la liberté d'expression est en danger : « La liberté de parole, c'est un principe de base, c'est pour cela que c'est important pour nous d'être ici et dire : "Ecoutez, c'est notre démocratie qui est en jeu". Ce n'est pas seulement l'occupation même si c'est l'une des principales causes de ce processus. C'en est assez. »

    La mairie de Jérusalem a donné trois mois à la galerie Barbur pour fermer ses portes. L'ONG Brisons le silence est quant à elle régulièrement attaquée par la droite israélienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.