GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: réinvestiture du Premier ministre démis Ranil Wickremesinghe
    • Yémen: de violents combats et des raids aériens à Hodeïda malgré la trêve (sources progouvernementales)
    Moyen-Orient

    Libération de 26 chasseurs qatariens enlevés en Irak fin 2015

    media Les ex-otages qatariens à l'aéroport de Bagdad, le 21 avril 2017. Ministère de l'Intérieur irakien

    Vingt-six chasseurs qatariens enlevés dans le sud du Qatar en décembre 2015 ont été relâchés. Cette libération intervient à l'issue de plusieurs mois de négociations, peut-être été liées à celles menées en Syrie pour l'évacuation concomitante de plusieurs villes assiégées.

    L'affaire remonte au mois de décembre 2015. Dans le sud de l'Irak, non loin de la frontière saoudienne, une vingtaine de ressortissants qatariens sont enlevés par des hommes armés à bord de véhicules tous terrains. Les Qatariens, amateurs de chasse au faucon, ont eu le tort de s'aventurer dans le Sud irakien, une région chiite hostile au Qatar et aux pays du Golfe. Parmi eux, selon des informations qui n'ont jamais été officiellement confirmées, se trouvent plusieurs membres de la famille royale qatarienne.

    Leur libération intervient aujourd'hui à l'issue de plusieurs mois de négociations ultra-secrètes. Outre la rançon qui a sans doute été versée aux ravisseurs, un autre élément est entré en ligne de compte, selon une source proche du dossier, citée par l'Agence France-Presse : les négociations menées en Syrie pour l'évacuation de plusieurs villes assiégées et pour la libération de milliers de prisonniers.

    Ces négociations ont été parrainées par le Qatar, proche de la rébellion syrienne, et par l'Iran, principal soutien du régime de Bachar el-Assad. Les 26 amateurs de chasse au faucon ont donc pu servir de monnaie d'échange dans les tractations menées entre Doha et Téhéran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.