GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: l’autorité du président Hadi contestée dans le Sud

    media Des milliers de Yéménites venus de plusieurs villes du Sud ont ouvertement contesté jeudi à Aden l'autorité du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

    Au Yémen, des milliers de personnes ont manifesté ce jeudi 4 mai à Aden, la grande ville du Sud, pour protester contre le président Abd Rabbo Mansour Hadi. Ce dernier ne contrôle qu'une partie du territoire yéménite et c'est précisément dans sa capitale provisoire que les manifestants lui ont reproché d'avoir limogé deux personnalités politiques.

    Le président Abd Rabbo Mansour Hadi et son gouvernement ont été chassés de Sanaa la capitale par les rebelles chiites du Yémen. Depuis plus de deux ans, une coalition commandée par l'Arabie saoudite est en guerre dans ce pays pour y soutenir le pouvoir et tenter de reconquérir les zones tenues par la rébellion. C'est ainsi qu'Aden, la grande ville du Sud, a été déclarée « capitale provisoire » du Yémen.

    Aden, où le président Hadi séjourne rarement, ce qui ne l'a pas empêché de limoger récemment le gouverneur de la province ainsi qu'un ministre. Deux personnalités politiques ayant en commun de représenter ce Yémen du Sud qui fut indépendant jusqu'à la réunification de 1990 et qui dans l'actuel chaos yéménite est de nouveau agité de revendications autonomistes.

    Ce jeudi, les milliers de manifestants qui protestaient contre le limogeage des deux personnalités locales appelaient à la formation d'une direction politique pour « représenter le Sud ».

    Le réveil de la revendication sudiste au Yémen pourrait fragiliser le pouvoir d'Abed Rabbo Mansour Hadi et aggraver encore la situation d'un pays déchiré par la guerre et la crise humanitaire.

    → A (re) lire : La famine menace le Yémen, l'ONU se mobilise

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.