GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: l’armée reprend aux rebelles 80% de Qaboun, à la périphérie de Damas

    media Une vue aérienne de Damas réalisée le 13 mars 2016 et montrant les bâtiments effondrés du quartier de Qaboun tenu par les rebelles. REUTERS/Bassam Khabieh

    En Syrie, l’armée gouvernementale a pris le contrôle d’une grande partie du quartier de Qaboun, situé à la périphérie est de la capitale. Des sources indépendantes et proches du régime assurent que les rebelles ont accepté d’évacuer leurs dernières positions. Les premiers départs de combattants et de leurs familles pourraient intervenir dans les prochaines heures.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Des sources indépendantes et d’autres, proches du régime, affirment que les troupes gouvernementales et leurs alliés ont pris samedi 13 mai le contrôle de Qaboun, l’un des derniers quartiers de Damas encore aux mains des insurgés. L’Observatoire syrien des droits de l’homme indique que les rebelles ne contrôlent plus que 20% de ce secteur stratégique, situé à l’est de Damas, à quelques kilomètres seulement du centre de la capitale.

    Cette progression de l’armée syrienne intervient après trois mois de combats acharnés, ponctués de courtes accalmies, mises à profit pour négocier un accord d’évacuation. Ces derniers jours, l’armée loyaliste a intensifié son offensive et serait parvenue à détruire de nombreux tunnels creusés par les rebelles pour acheminer renforts et ravitaillements dans ce quartier enclavé.

    Après les revers subis ces derniers jours, les rebelles ont accepté un accord négocié par l’intermédiaire de notables de la région. Les combattants qui ne sont pas originaires du quartier et ceux qui souhaitent partir seront évacués avec leurs familles vers la province d’Idleb, au nord-ouest.

    Ceux qui veulent rester profiteront d’une loi d’amnistie, décrétée par le président Bachar el-Assad. L’accord ressemblerait en toutes lettres à celui conclu, la semaine dernière, dans le quartier voisin de Barzé. Les rebelles ne tiennent plus qu’un seul quartier à Damas, Jobar, encerclé de trois côtés et presque entièrement détruit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.