GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: violents combats à Hodeida en dépit des appels au calme (sources militaires pro-gouvernement)
    • Société Générale: amende aux Etats-Unis de 1,34 milliard de dollars pour violations de sanctions
    Moyen-Orient

    Syrie: l'évacuation de Qaboun se poursuit à un rythme soutenu

    media Capture d'écran d'une vidéo de l'armée syrienne montrant une vue de Qaboun en proie à des combats, le 13 mai 2017. SYRIAN ARMY HANDOUT via Reuters TV

    Au moins 1 500 civils et insurgés ont été évacués dimanche du quartier rebelle de Qaboun à Damas. Le régime se rapproche davantage de son objectif d'éradiquer toute présence rebelle dans la capitale.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    C’est l’une des opérations d’évacuation les plus rapides du conflit syrien. Quinze heures seulement après l’arrêt des combats, 1 500 rebelles et membres de leurs familles sont montés à bord d’une vingtaine de bus et ont quitté le quartier de Qaboun, à l’est de Damas, pour la province d’Idleb, au nord-ouest. Cinq cents autres insurgés ont accepté l’offre d’amnistie et sont restés sur place.

    L’évacuation de Qaboun par les rebelles intervient près d’une semaine après leur retrait des quartiers voisins de Barzé et Techrine, à la périphérie est de Damas. Le seul secteur encore aux mains de la rébellion est Jobar, encerclé de trois côtés et presque entièrement détruit par quatre années de guerre.

    A partir de Barzé et de Qaboun, les rebelles menaçaient le centre de la capitale, à portée de canons et de roquettes. Plus important encore, c’est par ces deux quartiers que transitait le ravitaillement introduit en contrebande dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, assiégée par l’armée syrienne.

    En prenant le contrôle de ces régions, les troupes gouvernementales privent la Ghouta de l’une de ses plus importantes voies d’approvisionnement.

    En plus de Jobar, à l’est, les rebelles et les jihadistes de l’ex-branche d’al-Qaida en Syrie sont encore présents dans deux quartiers au sud de Damas : Tadamoun et Yarmouk.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.