GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Mouvements de troupes à la frontière jordano-syrienne

    media Des soldats du régime syrien, le 27 janvier 2016. REUTERS/Omar Sanadiki

    L’armée syrienne et des milices chiites seraient en route vers le sud-est du pays, une région désertique aux confins des frontières jordaniennes et irakiennes, notamment autour de la ville de Sabaa Bayar, en réponse aux combats et aux mouvements de troupes qui ont eu lieu dans cette région ces dernières semaines. La Jordanie a notamment massé des chars à sa frontière nord.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferat

    La Jordanie a regroupé de nombreux chars et des troupes à l'est de sa frontière avec la Syrie. Damas accuse Amman de vouloir envahir le pays. Mais la Jordanie assure que ces troupes ne seraient qu’une façon de dissuader les combattants islamistes d'entrer dans le royaume, car les choses bougent dans cette région.

    L'armée libre syrienne, ce qu'on appelle le front du sud, a lancé depuis avril plusieurs offensives. Pour cause, la nouvelle administration Trump lui a demandé de se concentrer sur le sud-est de la Syrie. En effet, l'organisation EI y était présente, mais le front du sud a repris au début du mois Bir Kassab, le dernier fief islamiste dans ce désert. Ensuite, Washington souhaite que les rebelles remontent vers le nord avec pour cible la ville de Deir Ezzor. Donald Trump souhaiterait prendre les fiefs de l'organisation EI en tenaille avec une offensive depuis le nord de la Syrie et une autre depuis le sud-est.

    Inutile de dire que Damas ne veut pas d'un tel scénario. Le régime a annoncé la semaine dernière vouloir reprendre le contrôle de l'autoroute Damas-Bagdad. Damas veut non seulement stopper l'avancée des rebelles du sud vers le nord, mais aussi faire la jonction avec son allié irakien. L’armée irakienne vient de lancer dans cette zone une offensive pour reprendre le contrôle de l'autoroute Ramadi/frontière jordanienne et déloger les derniers combattants islamistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.